icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Netgear Meural Canvas Generation 3.0 : des tableaux de maître plus vrais que nature, grâce aux toiles numériques

Netgear Meural CES
©Netgear

Sous le nom – pas super sexy, dommage… – de Meural Canvas Generation 3.0 se cachent des objets de déco qui ont de quoi réjouir les amateurs d’art. Il s’agit d’une gamme de tableaux numériques connectés à accrocher au mur ou à poser comme des cadres, dans le but d’afficher des reproductions d’œuvres d’art. L’idée ? Pouvoir afficher des tableaux de maîtres en bénéficiant d’une image de haute qualité, éventuellement en changeant régulièrement de déco.

>>> RETROUVEZ : TOUTES LES ANNONCES DU CES DE LAS VEGAS 2019

Netgear, marque américaine connue pour son activité dans le domaine des solutions réseau, a racheté Meural en août dernier. La spécialité de cette entreprise est la toile d’art numérique. Les nouveaux tableaux présentés au CES de Las Vegas constituent la première génération conçue en collaboration avec Netgear, qui poursuit ainsi sa diversification dans le domaine de la maison connectée. La gamme Meural Canvas Generation 3.0 comprend des toiles numériques de deux dimensions différentes, déclinées avec des cadres différents pour s’adapter à divers styles d’intérieurs. 

Netgear Meural CES 2
©Netgear

Netgear Meural CES 1
©Netgear

Pourquoi un tableau numérique ?

Nous pourrions comparer ces toiles numériques à des cadres photos numériques à vocation artistique. Le design est soigné, et étudié pour qu’une fois accrochés au mur, les Meural Canvas ne ressemblent ni à un écran ni à un cadre photo, mais bel et bien à une reproduction artistique encadrée.

Alors à quoi servent ces toiles numériques et en quoi le concept nous semble-t-il intéressant ? D’abord, ce type d’appareil connecté permet de changer facilement de déco, au gré des envies, en profitant tantôt de la reproduction d’une œuvre de Van Gogh, tantôt d’un Mondrian et pourquoi pas d’un Picasso la semaine suivante, voire d'une photo de paysage. De plus, grâce à une image en haute résolution, ces toiles numériques promettent un affichage qui « donne vie à chaque coup de pinceau de chaque photo ». Ces objets nous enthousiasment, car il n’est pas évident de trouver des reproductions d’œuvres d’art de qualité, aux couleurs fidèles et réalistes - encore moins en espérant qu'elles vieillissent bien, parfois exposées à la lumière du jour, voire au soleil. D’ailleurs, les toiles de certains peintres ne souffrent pas une reproduction sur papier – il n’y a qu’à prendre l’exemple des dorures utilisées par Klimt, qui de manière quasi systématique se retrouvent « maronnasses » et ne rendent pas vraiment hommage à l’œuvre du peintre viennois. Reste à vérifier comment s’en sortent ces toiles numériques pour reproduire de telles peintures.

Une base de données de plus de 30 000 œuvres pour les "tableaux-vores"

Il ne s’agit pas d’afficher sur ces toiles numériques des images attrapées à la volée sur Internet, mais bel et bien de profiter de l’affichage haute résolution des Meural Canvas pour afficher une image qualité ; ce qui suppose que le fichier d'origine le soit. Même si Netgear prévoit la possibilité pour l’utilisateur d’envoyer son propre contenu sur les cadres – ainsi ceux-ci doivent-ils pouvoir servir aussi à afficher des photos de paysages ou portraits de famille si l’envie vous en dit.

Cependant, l’idée initiale demeure d’afficher des œuvres d’art, issues de musées du monde entier. La base de données dédiée contient à ce jour plus de 30 000 œuvres. Voilà encore un argument qui prêche en faveur de la reproduction numérique artistique : certaines œuvres sont difficiles à se procurer si l’on souhaite en afficher des reproductions sur ses murs, encore plus si l’on espère s’en offrir une de qualité. D’expérience, nous pouvons citer l’exemple concret du tableau les Ménines (de Velasquez à l’origine) réinterprété par Picasso, que nous recherchons sans succès depuis un certain temps…

Nous n’avons pas encore tous les détails, mais Netgear prévoit un abonnement à la base de données pour un accès illimité. Son prix s’élève à 5,95 $ par mois ou 49,95 $ l’année – sachant que quelques toiles sont fournies à l’achat d’un cadre-toile Meural. Netgear nous précise que plus tard, il sera possible d’acheter des œuvres individuellement.

Le fabricant ne fournit pas plus de détails techniques à ce jour, par exemple la nécessité de brancher l'appareil ou le fonctionnement sur batterie et dans ce cas son autonomie... Si ce n’est que la gamme comprendra des toiles de deux dimensions, 27 pouces et 21,5 pouces, et quatre déclinaisons de cadres. Les Netgear Meural Canvas Generation 3.0 seront commercialisés au second semestre 2019, mais leur prix n’est pas encore dévoilé : le fabricant l’évalue dans une fourchette de 300 et 600 dollars.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Netgear, CES 2019

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework