Canon joue la carte du FreeCording

Image

Pour faire connaître clairement ses intentions de conquête du marché des caméscopes HD, Canon avait invité en mai dernier des journalistes de la presse spécialisée venus de toute l’Europe à Marrakech. Une conférence de presse, des rencontres avec les responsables de la vidéo et de la recherche, puis une prise en main pendant trois journées du petit nouveau HF10, tout avait été organisé avec soin pour nous convaincre de la puissance du constructeur. L’objectif est pour Canon de prendre la place de n°1 des ventes de caméscopes HD en Europe. Il lance pour cela son nouveau modèle HF10, un caméscope à double mémoire flash, l’une interne, l’autre sous la forme d’une carte SD amovible, servant à étendre la capacité et à transférer très facilement la vidéo HD et les photos vers un ordinateur ou plus simplement directement vers un écran plat (quelques modèles de plasma sont actuellement déjà capables de lire les fichiers AVCHD de la carte sans ordinateur). Un nouveau marché Traditionnellement, le public utilise le caméscope principalement pour les vacances ou les voyages, pour une naissance ou autre évènement familial. Canon perçoit aujourd’hui une autre tendance, une utilisation créatrice libérée de tout a priori, un capteur vidéo que l’on tient au bout du bras ou d’une courroie et qui filme des situations impossibles, inattendues, un électron libre pour l’innovation et la capture d’images mouvantes de Haute Définition. Pour le démontrer, il nous l’a fait essayer en 4 x 4 dans le désert, ou en équilibre sur des fils tendus au-dessus du vide, le jour, la nuit, tout ce qu’il fallait pour réaliser des vidéos étonnantes. Un caméscope léger, lisse, automatisé, qui réalise des prises de vues de qualité dans des situations impossibles. Et qui se révèle aussi un appareil photo numérique perfectionné. Yuichiro Asano, responsable du département vidéo de Canon pour le Monde, que nous avons pu interroger dans une interview exclusive, nous a précisé quelques points supplémentaires des projets de Canon. La prise de son en 5.1 est envisagée pour certains modèles haut de gamme. Le Blu-ray Disc n’est pas considéré comme un support intéressant, il pense que son application est réservée aux lecteurs et enregistreurs de salon. Nous lui avons demandé pourquoi Canon qui fabrique ses capteurs CMOS et ses optiques ne proposait pas un caméscope grand angle, il pense que l’encombrement entraîné par cet atout, si prisé dans le monde de la photo, serait excessif, à l’opposé de ce qui est recherché dans le style du HF10.
www.canon.fr

Image


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework