PUBLICITÉ

Test du vidéoprojecteur à ultra courte focale Philips Screeneo U5 : image Ultra HD et compatibilité Dolby Vision

Philips Screeneo U5 details off 0000 etoiles

Le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 est un modèle à ultra courte focale destiné à être placé à proximité d’un écran dédié pour projeter une image pouvant atteindre 150 pouces en diagonale, avec une définition Ultra HD par simulation. Il s’agit de l’un des très rares modèles à être compatible Dolby Vision, ce qui a piqué notre intérêt, nous incitant à le tester pour vous livrer nos impressions. Animé par Android TV, il a accès à la plateforme de téléchargement d’applications pouvant ainsi compenser l’absence de tuner TNT intégré et ouvrir le champ des possibles en matière de divertissement.

Philips Screeneo U5

Type : vidéoprojecteur DLP mono-Laser Ultra HD
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
Prix au moment du test : 3300 €

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 affiche un design assez sobre. Il se présente sous la forme d’une boîte sombre avec quelques rainures sur le côté, comme pour lui donner un aspect plus effilé.

Philips Screeneo U5 details on 0002

Il propose des dimensions inférieures à celles du Samsung The Premiere SP-LSP9T et dispose d’une surface supérieure légèrement bombée. Il y a un large biseau sur le dessus, permettant à la source de lumière de s’exprimer pleinement vers un mur, ou mieux, un écran dédié. Un détecteur de proximité est installé à cet endroit pour occulter la lumière si on venait à s’approcher trop, pour ne pas risquer de s’abîmer les yeux. Seul hic, la fonction n’est pas activée par défaut et il faut se rendre dans les paramètres pour qu’elle soit effective. Comme sur le modèle Samsung The Premiere, il n’y a pas de cache pour limiter l’accumulation de poussière venant avec le temps. Un unique bouton présent sur le dessus de l’appareil sert à l’allumer et à l’éteindre.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Philips Screeneo U5 details on 0005

Dessous, deux patins réglables permettent d'ajuster l’horizontalité et plusieurs pas de vis sont disponibles pour accrocher le vidéoprojecteur la tête en bas si on le désire.

Philips Screeneo U5 details on 0012

Toutes les connectiques sont concentrées à l’arrière. Elle se composent de deux entrées HDMI 2.1 dont une est compatible eARC, un port Ethernet, deux ports USB-A, une prise RS232, une sortie audionumérique optique, une sortie analogique audio et une sortie audionumérique coaxiale. Comme sur le Samsung The Premiere SP-LSP9T, on regrette l’absence d’une prise Trigger 12V servant à gérer l’automatisation du déploiement d’un écran motorisé. Il n’y a pas non plus de tuner TNT intégré, alors qu'il est présent sur le modèle de Samsung.

Philips Screeneo U5 details on 0011

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le vidéoprojecteur est compatible Bluetooth et WiFi. On peut utiliser le premier pour envoyer le son vers une enceinte sans fil située à proximité. Le signal sert également à la télécommande. En outre, on peut compter sur la fonction intégrée Chromecast pour envoyer en WiFi des contenus multimédia depuis un smartphone ou une tablette tactile, par exemple. L’assistant vocal de Google est aussi de la partie.

Contrairement à certains modèles vendus avec un écran adapté, comme le Samsung The Premiere, le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 est seulement accompagné de sa télécommande. Cela laisse l’utilisateur libre de choisir son écran, mais si son budget est limité, il peut aussi être tenté de l’installer sans écran (en se servant d'un mur comme surface de projection) et donc perdre le bénéfice (important) d’avoir une surface optimisée pour la projection.

L’installation à la portée de tous

L’installation et la configuration du Screeneo U5 sont relativement faciles. Il suffit de placer l’appareil sur le meuble à proximité du mur ou de l’écran. On peut gérer l’horizontalité grâce aux deux patins présents sous le vidéoprojecteur. L'appareil étant dépourvu de zoom, il faut prévoir le recul nécessaire en fonction de la taille d’image souhaitée. Pour obtenir une image de 220 cm de base, donc 100 pouces de diagonale, nous avons dû placer l’appareil à exactement 21,5 cm de l’écran. Ensuite, un menu dédié dans les paramètres permet de gérer la position de plusieurs points (correction de trapèze) afin d’obtenir une image rectangulaire. Enfin, il reste à régler la netteté grâce à la commande motorisée contrôlable depuis la télécommande. Nos essais nous ont permis d’avoir une image nette sur toute la surface sauf dans le coin supérieur gauche, sans avoir pu faire mieux.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Philips Screeneo U5 details on 0023

La télécommande

La télécommande livrée avec le vidéoprojecteur fonctionne dans un premier temps avec un signal infrarouge. Ensuite, pour un plus grand confort d’utilisation (évitant ainsi d’avoir à pointer vers l’appareil), on peut utiliser le signal Bluetooth en appairant l’accessoire avec le vidéoprojecteur. Cette télécommande intègre un microphone pour les commandes vocales. Bien que dépourvue de rétroéclairage, elle s’avère plutôt ergonomique et facile à manipuler, les touches venant naturellement sous les doigts. Quelques-unes d’entre elles sont dédiées à des plateformes de streaming : Disney+, Prime Video et YouTube. En outre, on apprécie d’avoir rapidement sous la main le menu permettant de faire la mise au point si l’appareil avait légèrement bougé, par exemple.

Philips Screeneo U5 details on 0013

Android TV à bord avec son lot d’applications, mais sans Netflix

Le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 est animé par le système Android TV. Comme sur les télévisions, on a droit à une page d’accueil proposant différents contenus suggérés. Plusieurs applications sont déjà préinstallées et d’autres peuvent être récupérées depuis la plateforme idoine. Notre modèle de test a refusé l’installation de Netflix. Notez que le programme de lecture de contenus multimédia est limité à la compatibilité avec les fichiers dont le poids est inférieur à 4 Go, ce qui interdit toute lecture de film ou de série avec une bonne qualité, obligeant à télécharger une application capable de passer outre cette limitation.

Philips Screeneo U5 details on 0020

Si on sélectionne une source externe, on a droit à un bandeau en bas de l’écran qui permet d’accéder aux paramètres ainsi qu’à d’autres options de l’appareil. À l’usage, nous avons trouvé que l’interface répondait avec une certaine vélocité, ce qui est toujours agréable.

Une image d’une belle qualité mais peut-être légèrement froide

Le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 embarque une puce DMD 0,47 pouce de Texas Instruments et une source de lumière mono-Laser, comme le Samsung The Premiere SP-LSP7T. Il simule une image avec une définition Ultra HD (4K) grâce au traitement XPR de Texas Instruments, projetant deux images légèrement décalées à une fréquence extrêmement élevée pour créer l’illusion d’une meilleure définition.

L’image proposée par le Philips Screeneo U5 est très belle. Avec des contenus SDR, nous avons pu apprécier le très bon piqué des différentes scènes, avec des couleurs plutôt vives et dynamiques. Le contraste est agréable même s’il y a mieux sur le marché. L’image paraît plus froide qu’avec le Samsung The Premiere SP-LSP9T, ce que nous vérifierons avec les mesures. Les blancs ne sont pas saturés, mais paraissent très naturels.

Lors du visionnage de programmes sportifs ou de scènes particulièrement animées, nous avons pu constater quelques décrochages sur les contours des objets, mais cela reste acceptable.  
La mise à l’échelle est agréable, pas trop lissée pour conserver des détails. Les images HDR paraissent particulièrement naturelles avec des couleurs relativement fidèles. On a aussi droit à un bon piqué de l’image ainsi qu’à une certaine profondeur de champ. On apprécie de pouvoir profiter des médias en mode Dolby Vision, ce qui donne un très bon rendu général.

Philips Screeneo U5 details on 0027

S’agissant d’une technologie de projection DLP, il y a un petit effet d’arc-en-ciel qui reste limité, mais tout de même présent. C’est subjectif, mais nous avons eu l’impression qu’il était moins visible que sur le Samsung The Premiere SP-LSP9T. Sa visibilité dépendra de la sensibilité de chacun à ce phénomène.

Philips Screeneo U5, les mesures d’ON-mag

C’est le mode d’image Cinéma qui permet d’obtenir les "meilleurs" résultats en sortie de carton pour l’image du Screeneo U5. En SDR, nous avons mesuré un taux de contraste de 1088:1, ce qui est acceptable. Le pic de luminosité a été relevé à 90 cd/m² alors que la fidélité des couleurs n’est pas vraiment au rendez-vous étant donné que nous avons mesuré un Delta E moyen de 8,16, une valeur bien supérieure au seuil de 3, sous lequel l’œil humain n’arrive théoriquement plus à faire la différence entre la couleur demandée et celle affichée. Des réglages sont donc à prévoir pour optimiser le rendu.
Le gamma moyen a été mesuré à 1,61, assez éloigné de la valeur cible de 2,4 avec une courbe qui décroche après le niveau de 20% sur l’échelle de gris, proposant des images plus claires qu’elles ne devraient l’être. La température moyenne des couleurs a été mesurée à 6769 K, soit bien supérieure à la valeur cible de 6500 K, produisant des images plus froides, comme nous l’avons constaté lors de nos essais subjectifs. Les trois couleurs se suivent assez bien.

Philips Screeneo U5 details on 0050

Avec des contenus HDR, c’est aussi le mode Cinéma qui permet de produire l’image la plus proche du rendu cinéma. Nous avons relevé un Delta E moyen de 2,88, ce qui est inférieur au seuil de 3. On peut donc dire que ce vidéoprojecteur propose des couleurs fidèles à celles demandées. La luminosité maximale a été relevée à 90 cd/m², face à l’écran. En mode Jeu, nous avons obtenu un pic de 105 cd/m². Enfin, concernant les couvertures des espaces colorimétriques DCI-P3 et BT2020, les résultats sont moins bons que sur le Samsung The Premiere SP-LSP9T puisque nous avons obtenu des valeurs respectives de 86,5% et 67,2%.

Philips Screeneo U5 details on 0051

Pour les jeux vidéo, le projecteur propose un mode Jeu. Il peut ainsi réduire son temps de retard à l’affichage jusqu’à un input lag de 35,1 ms, ce qui correspond à deux images de retard entre le moment où le joueur appuie sur le bouton de la manette et où l’action se déroule à l’écran. Cela peut satisfaire les joueurs de jeux locaux, mais c’est plus délicat pour des parties en ligne si on veut vraiment garder l’avantage sur ses adversaires.

Philips Screeneo U5 details on 0044

L’audio, bien trop clair pour nous satisfaire

Avec son système 2.2 canaux, le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 a bien du mal à remplir un salon de taille moyenne. Pour ne rien arranger, le son délivré par l’appareil est bien trop clair, manquant de basses et de punch lors du visionnage de films ou de séries à grand spectacle. On apprécie la compatibilité Dolby Atmos et DTS, ce qui n’est pas si courant, mais on a bien du mal à se satisfaire du rendu audio proposé par l’appareil seul. Toutefois, il y a parfois quelques tentatives d’effets sonores latéraux qui se détachent agréablement du reste de la scène. L’association avec un amplificateur et des enceintes dignes de ce nom sera un vrai plus.

Philips Screeneo U5 details on 0029

Projecteur plutôt discret avec une consommation raisonnable

En fonctionnement, le vidéoprojecteur est relativement discret. En effet, nous avons mesuré une nuisance sonore moyenne de 36 dB collé à l’appareil et de 28 dB en moyenne seulement à 2 mètres de distance, devant lui. Concernant la consommation, nous avons relevé 216 watts en mode Cinéma avec une mire blanche à 100%, ce qui est assez raisonnable.

En résumé

Le Philips Screeneo U5 propose de belles images qui peuvent aussi bien convenir aux cinéphiles qu’aux amateurs de grand spectacle. Pour tirer tout le potentiel de ce vidéoprojecteur à courte focale Ultra HD, il faut se plonger un peu dans les paramètres afin d’obtenir une meilleure fidélité des couleurs, surtout pour les contenus SDR - une remarque qui n’est pas vraiment valable pour les vidéos HDR, l'appareil proposant alors une bonne fidélité dès sa sortie de carton. La compensation des mouvements fait de belles choses, mais peut parfois créer des artefacts autour des objets bougeant rapidement. On apprécie le rendu Dolby Vision même si on aurait souhaité un contraste plus important. Les entrées HDMI 2.1 sont un plus ainsi que le faible input lag, notamment pour les joueurs. Le système Android TV aide à l’ergonomie au quotidien. Le système audio sonne beaucoup trop clair et nous conseillons d'associer au Screeneo U5 a minima une barre de son avec son caisson pour un spectacle bien plus complet et immersif.

Conditions du test


Le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 testé nous a été prêté par la marque. Il a été testé en association avec un écran Lumene Eden Extra Bright 240C disponible chez son-video.com. Il s’agit d’un modèle spécialement conçu pour les vidéoprojecteurs à ultra courte focale. Les mesures ont été réalisées avec du matériel professionnel adapté et en face de l’écran afin de limiter les erreurs et de proposer des valeurs en accord avec ce que le spectateur peut réellement voir. Il s’agit du même protocole appliqué pour tous les tests de vidéoprojecteurs à ultra courte focale afin de pouvoir les comparer.

Le vidéoprojecteur Philips Screeneo U5 par ON-mag

Photos officielles du vidéoprojecteur Philips Screeneo U5

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE VIDÉOPROJECTEURS

Spécifications

  • Référence : Screeneo U5 SCN550
  • Type : vidéoprojecteur DLP mono-Laser Ultra HD
  • Source : mono-Laser (25 000 heures)
  • Luminosité : 2200 Lumens ANSI (pic, selon Philips)
  • Contraste dynamique : nc
  • Taille d’image : jusqu’à 150 pouces
  • Système : Android TV
  • Contrôle vocal : oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth, 2x entrées HDMI 2.1 dont une compatible eARC, 2x prises USB-A, 2x sorties audionumériques (optique et coaxiale), sortie audio analogique, Ethernet, RS232
  • Niveau sonore : 36 dB mesuré collé à l’appareil (28,7 dB selon Philips)
  • Dimensions (l x h x p) : 485 x 151 x 325 mm
  • Poids : 9,7 kg
  • Prix : 3300 €
  • Site du fabricant : Philips 

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange  (4,5/5)
  • Performances : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Rendu cinéma : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)




Philips

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus