Test TV QLED Hisense 65U8QF : une image fort séduisante, quelques lacunes, mais un très bon rapport qualité/prix

Hisense 65U8QF intro on mag

Hisense n’est pas vraiment un nouveau venu dans le domaine des télévisions ; la marque développe, année après année, des modèles de plus en plus aboutis, profitant de technologies innovantes, qui tentent de rivaliser avec les meilleurs du marché. Ainsi la TV 65U8QF est-elle équipée d’une dalle LCD avec rétroéclairage Full LED QLED par Local Dimming, à l’image de certains modèles du géant Samsung, afin d’optimiser le contraste et le rendu de l’image dans son ensemble. Prometteuse d’un haut niveau de luminosité et animée par l'interface connectée Vidaa U propre à Hisense, elle met en avant une belle fiche technique et une compatibilité HDR10+ et Dolby Vision.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense 65U8QF

Type : télévision QLED 4K HDR10+ Dolby Vision
L'avis d'ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Prix au moment du test : 1300 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le téléviseur Hisense 65U8QF profite d’une diagonale d'écran de 65 pouces (165 cm), mais il est aussi décliné en 55 pouces (140 cm), avec le même type de dalle. Il se présente avec un design qui, lorsqu’on le regarde de face, lui donne des airs fins, mais si on passe sur le côté, on se rend compte qu’il est nettement plus épais qu’on aurait pu l’imaginer. Il mesure jusqu’à 7,5 cm de profondeur. Les angles sont très bien finis et la qualité de fabrication semble au rendez-vous. Nous n’avons pas constaté de problème d’assemblage sur le modèle testé, prêté par la marque.
Ce téléviseur peut parfaitement être accroché à un support de fixation murale. Sinon, il est livré avec un pied à monter soi-même qui mesure 1 m de large pour 39 cm de profondeur. Il est constitué de deux parties à emboîter et dont l’une (vers l’arrière) intègre un guide-câble afin d’organiser les fils pour ne pas les voir lorsqu’on regarde la TV. C’est bien pensé. Posé sur son pied central, l’écran est surélevé de 7,5 cm par rapport au meuble sur lequel il est installé. Cela peut laisser de la place à une potentielle barre de son, mais qui sera tout de même plusieurs centimètres en avant, du fait de la forme du pied en V inversé. De plus, à l’instar du TCL 65C815, le téléviseur Hisense 65U8QF intègre une barre de son, en façade, sur sa partie basse. Celle-ci est signée JBL. Recouverte d’un tissu acoustique et occupant toute la largeur de l’écran, elle s’harmonise parfaitement avec le reste de la télévision.

Hisense 65U82QF details 22 2

Connectiques : il manque le HDMI 2.1 et la sortie casque

Les connectiques sont réparties en deux pôles. Immédiatement perpendiculaire au dos du téléviseur, on a droit à l’entrée HDMI 2.0b compatible 4K 60 Hz, la sortie audionumérique optique, la prise Ethernet et une entrée AV analogique composite. Sur le côté de l’appareil, on trouve la prise Antenne, celle pour le satellite, deux prises USB-A et trois entrées HDMI 2.0b. Ajoutez à cela le WiFi et le Bluetooth pour une liaison sans fil avec un casque ou un système audio externe. Malheureusement, il n’y a pas de prise HDMI 2.1 pour exploiter tout le potentiel des dernières consoles Sony et Microsoft. La sortie casque manque également à l’appel.

Hisense 65U82QF details 29

Une TV animée par l'interface Hisense Vidaa U, ça donne quoi ?

Alors que beaucoup de constructeurs ont succombé aux sirènes de Google et de son système Android TV comme Sony, Philips ou TCL, par exemple, d’autres proposent leur propre environnement. Panasonic utilise son interface MyScreenHome (même si le constructeur a récemment annoncé que ses prochains modèles de TV fonctionneront sous Google TV, le successeur d’Android TV), LG propose WebOS, Samsung a son « Tizen » et Hisense opte pour son système Vidaa U.
Disponible en version 4.0 sur notre modèle de test, l'interface Vidaa U ressemble tout de même beaucoup à celle d’Android TV. On navigue donc entre les vignettes présentant les contenus et les applications correspondantes. Celles-ci sont nettement moins nombreuses que sous une TV exploitant Android, mais il y a tout de même l’essentiel dirons-nous : Netflix, Amazon Prime Video, Molotov, Rakuten TV, Redbull TV ou encore RMC Sport et UEFA TV, par exemple. L’application MyCanal manque cependant, mais c’est aussi le cas (pour le moment) sur les TV LG sous WebOS. Disney+ n’est pas disponible non plus. L’assistant vocal Alexa est proposé pour les recherches. Il faut toutefois lier son compte Amazon à un compte Vidaa pour activer la fonction. Le téléviseur ne propose logiquement pas de possibilité de « chromecaster » les contenus (sauf pour Netflix sur smartphone qui ne fait que lancer l’application correspondante sur la TV), mais il dispose tout de même d’un mode "miroir" pour afficher le contenu d’un téléphone portable ou d'une tablette tactile à l’écran.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense 65U8QF menu 17

Notez la possibilité d’accéder à des contenus partagés sur le réseau domestique. Le téléviseur est alors capable de lire avec brio les médias Full HD, mais malheureusement pas les films en Ultra HD (4K), la faute à un système de décodage trop faible. Aucun souci pour lire de la musique, en revanche.
Le téléviseur s’allume en 5 secondes environ lorsqu’il sort de veille et s’éteint instantanément. Pour un démarrage normal, il faut compter un tout petit peu plus de 20 secondes pour pouvoir commencer à naviguer.

Les mesures et l’image

Le téléviseur Hisense 65U8QF utilise une dalle de type VA. Cela lui permet d’offrir des angles de vision assez larges. Il profite également d’un filtre antireflet que nous avons trouvé particulièrement pertinent et efficace. En effet, il lisse les lumières qui viennent éventuellement essayer de perturber l’image. Bien entendu, il ne gomme pas une fenêtre positionnée dans son champ de réflexion, mais il est tout à fait possible de profiter d’un beau spectacle même en plein après-midi.
La dalle est 100 Hz avec une image 10 bits (8 bits+FRC) et un rétroéclairage Full LED (QLED) géré par Local Dimming comme la récente Xiaomi Mi TV Q1 75. Il y a 180 zones, ce qui est plutôt conséquent et permet d’offrir un contrôle assez précis du rétroéclairage. Nous n’avons pas constaté d’effets de clouding sur notre modèle de test. L’image occupe presque la totalité de la surface avant de l’écran même s’il y a des bords de 6 mm environ sur chaque côté.
Nous avons pu mesurer un input lag (latence) de 14,1 ms avec le mode d’image réglé sur "Dynamique" et le mode "Jeu" activé. C’est un très bon score, qui permet au 65U8QF de rivaliser avec les meilleurs du marché. Malheureusement, l’absence de prise HDMI 2.1, ainsi que l’impossibilité de profiter de l’Ultra HD à 120 images par seconde et de la fonction ALLM viennent plomber cette belle prouesse. Toutefois, l’expérience de jeu, notamment sur Xbox Serie X, n’est pas si mauvaise que cela. Les mouvements sont fluides et la jouabilité est tout de même très bonne. Nous avons cependant noté quelques effets de banding. Attention à bien activer la "pleine puissance" des entrées HDMI depuis le menu Système puis HDMI-CEC puis Format amélioré.

Hisense 65U8QF menu 31

En mode "Cinéma nuit", nous avons pu mesurer un taux de contraste de 6912:1, ce qui très bon, voire excellent pour une dalle LCD. Globalement, on profite donc d’un bon niveau de noir même s’il n’est pas à la hauteur d’un écran OLED où les détails dans les zones sombres sont plus présents.
En SDR et la TV réglée sur le mode "Cinéma nuit", avant calibration, nous avons mesuré un Delta E de 3,7, ce qui est plutôt correct lorsqu’on sait que l’œil ne détecte aucune différence entre les couleurs optimales et celles affichées à l’écran si ce chiffre est inférieur à 3. Les couleurs sont assez proches de leur trajectoire et niveau optimaux alors que la température de couleur est aussi plutôt bonne, avec une image ni trop chaude, ni trop froide.

Hisense 65U8QF 1 niveaux RVB DeltaE

Hisense 65U8QF 1 Luminance

En HDR, le téléviseur offre un Delta E de 5,1 d’après nos mesures, ce qui est plus éloigné de la valeur optimale. Nous avons pu obtenir un pic de luminosité de 1300 nits, ce qui est excellent pour ce téléviseur qui officiellement en revendique 1000. On n’atteint pas encore le niveau éblouissant du Sony 75ZH8, mais certaines scènes sont effectivement particulièrement lumineuses. La TV Hisense offre une large plage de couleurs couvrant plus que largement la totalité des recommandations rec709, tout proche des 95% pour la norme DCI-P3 et plutôt de l’ordre de 70% sur la plage de recommandation Rec.2020.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense 65U8QF 4 CIE2

Le téléviseur est compatible HDR10, HDR10+ et Dolby Vision. Lorsqu’un contenu utilise l’une de ces normes, les réglages sont automatiquement adaptés. Pour le Dolby, par défaut, c’est le mode Dolby Vision Sombre qui est sélectionné, mais l’utilisateur peut aussi choisir le Dolby Lumineux, comme le propose la TV Sony 75ZH8, par exemple. Le premier est plutôt adapté à un visionnage en condition de faible éclairage dans la pièce alors que le second est à utiliser lorsqu’il y a beaucoup de lumière.
La fonction d’upscaling ou mise à l’échelle est satisfaisante pour des contenus Full HD avec un très haut niveau de détails. En dessous du 1080p, c’est plus délicat même si cela peut passer. Logiquement, c’est avec des contenus Ultra HD natifs que le téléviseur exploite le mieux sa dalle et livre des images somptueuses. Les détails sont bien présents, ainsi qu’une certaine profondeur même si elle pourrait être plus prononcée.

Hisense 65U8QF menu 26

Une télécommande pratique avec un microphone mais pas rétroéclairée

La télécommande qui contrôle le téléviseur est assez haute. Plutôt fine et agréable à utiliser malgré des touches qui ne sont pas très grosses et littéralement collées les unes aux autres, elle dispose d’un châssis en métal. L’organisation des boutons est plutôt intuitive et certains permettent d’ouvrir immédiatement les applications correspondantes : YouTube, Netflix, Prime Video et Rakuten TV. Notez la présence d’un microphone (tout en haut) pour donner des ordres à l’assistant vocal Alexa. Malheureusement, cette télécommande n’est pas rétroéclairée.

Hisense 65U82QF details 31

LA SUITE APRÈS LA PUB

Outre la télécommande, sachez que vous avez également la possibilité de piloter ce téléviseur via l’application RemoteNow, disponible pour les smartphones sous Android ou iOS. Celle-ci permet d’allumer et d’éteindre la TV, de piloter certaines fonctions à la voix avec Alexa et sert aussi à partager les contenus.

Hisense 65U8QF remote now

Une barre de son intégrée pour plus d’ampleur ?

À l’image du téléviseur TCL 65C815, le Hisense 65U8QF profite aussi d’une barre de son intégrée. Celle-ci est signée JBL, l’un des spécialistes de la miniaturisation des systèmes audio et embarqués. Elle est certifiée Dolby Atmos et délivre une puissance totale de 2x10 Watts. À l’écoute, nous avons particulièrement apprécié les dialogues clairs et extrêmement intelligibles. Le système intégré s’en sort très bien pour tout ce qui concerne les émissions TV en général, offrant une très bonne précision des objets. Pour les films, cela peut suffire aux personnes qui ne sont pas trop exigeantes, mais le manque cruel de basses fait que le rendu reste plat, limité en ampleur et donc en chaleur. Avec des contenus Dolby Atmos, les effets de hauteur sont très discrets sans vraiment arriver à élargir la scène sonore. Pour les jeux, là encore, cela peut passer puisque la barre se débrouille très bien, rendant les dialogues précis, mais si vous voulez être transporté, il faut passer à un diffuseur externe comme une barre de son avec un caisson voire avec des satellites pour l’arrière. Dans un jeu comme "Forza Horizon", les bruits de moteur des voitures sont à peine audibles, dépassés par la musique d’ambiance… un comble. Ce n’est pas la même histoire avec une barre de son externe associée à un caisson de grave.

Hisense 65U82QF details 20

En résumé

Avec une barre de son intégrée, un niveau de luminosité particulièrement élevé, un input lag capable de rivaliser avec les meilleurs, une compatibilité HDR10+ et Dolby Vision, on se dit que le modèle Hisense 65U8QF a tout pour réussir. Malheureusement, dans la réalité le tableau n’est pas aussi idyllique que cela. Les noirs restent (légèrement) en deçà de ceux proposés par les meilleures références QLED et nettement inférieurs à ce qu’offre l’OLED, mais on est tout de même sur le haut du panier. On regrette aussi l’absence des fonctionnalités réellement dédiées aux nouvelles consoles de jeu même si là encore, le TV Hisense 65U8QF se montre très réactif. Sa barre de son est suffisante pour un usage au quotidien, mais se révèle légère pour du plus grand spectacle, ce dont est capable ce téléviseur une fois calibré, proposant alors un très bon rapport qualité/prix.

La TV Hisense 65U8QF par ON-mag

Photos officielles de la TV Hisense 65U8QF

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE TÉLÉVISEURS

Spécifications 

  • Type : TV QLED 4K (3840 x 2160)
  • Taille de l’écran : 65 pouces (163 cm)
  • Convertisseur/mise à l’échelle : Oui
  • Compatibilité : HDR, HDR10+, HLG, Dolby Vision
  • Système : Vidaa U 4.0
  • Contrôle vocal : Oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth, 4x entrées HDMI 2.0b dont une ARC, 1x sortie optique, 2x prises USB, 1x entrée Ethernet, 1x entrée antenne, 1x entrée satellite, 1x entrée audio
  • Pieds : aluminium, deux barres avant obliques et un renfort arrière (maximum 100 cm)
  • Dimensions (l x h x p) : 1452 x 934 x 378 mm (avec pieds)
  • Poids (avec pied) : 27,3 kg
  • Prix : 1300 €
  • Site du fabricant : Hisense

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Connectivité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Qualité d’image : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Hisense

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework