PUBLICITÉ
  • Partenaire
  • Audio

À quoi s’attendre quand on passe un test auditif

Test auditif news

- article sponsorisé -

Si vous pensez avoir subi une perte d’audition au niveau d’une ou des deux oreilles, un test auditif est le seul moyen de confirmer ou d’infirmer vos doutes. De même, si vous n’avez pas l’impression d’avoir un problème à l’oreille mais que des proches vous ont récemment fait des remarques concernant vos capacités auditives, passer un test auditif permettra de rassurer tout le monde. Si vous vous demandez maintenant à quoi vous attendre lors d’un test auditif, voici ce que vous devez savoir.

Il est possible de passer un test sans ordonnance

Cela peut en surprendre plus d’un, mais il n’est pas nécessaire de consulter un médecin avant d’effectuer un premier test auditif. Vous n’avez pas besoin de prescription médicale pour faire tester votre audition dans une clinique agréée. Comme vous le découvrirez plus bas dans cet article, aujourd'hui, il n'est même plus nécessaire de se rendre dans une clinique pour passer un test auditif. Une telle visite pourra s’avérer nécessaire ultérieurement, mais uniquement dans le cas où les tests initiaux révéleraient effectivement un problème d’audition devant faire l’objet d’un examen physique.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Il est possible de passer un premier test auditif chez soi gratuitement

Si le paragraphe précédent vous a surpris, attendez de lire la suite : il est possible de passer un test auditif complet de tonalité pure au moment qui vous convient le mieux, depuis votre domicile. Tout ce dont vous avez besoin pour effectuer un test auditif gratuit en ligne, c’est d’un bon casque, d’une pièce silencieuse et d’un ordinateur ou d’un smartphone. Pour passer un vrai test auditif gratuit dès maintenant, rendez-vous sur www.phonak.com/fr/fr/test-auditif-en-ligne.html.

Le test ne prend que quelques minutes

Vous pourriez avoir besoin de passer plusieurs tests auditifs pour confirmer les résultats, mais dans tous les cas, chaque test en ligne ne devrait pas prendre plus de trois à cinq minutes maximum. Les tests auditifs traditionnels pratiqués en présentiel prendront beaucoup plus de temps. Il vous faudra probablement remplir un formulaire ou deux au préalable, en indiquant les informations nécessaires quant à vos antécédents médicaux, le type de troubles auditifs que vous rencontrez actuellement, vos antécédents familiaux relatifs à la perte d’audition, etc.

Les résultats seront très détaillés

Un vrai test auditif en ligne agréé doit permettre de confirmer si vous souffrez ou non d’une perte auditive importante, quel qu’en soit le degré. Cependant, s’il s’agit d’un examen médical officiel, les résultats du test seront examinés et interprétés par un spécialiste. Par conséquent, ce type d’examen doit également comporter des informations indiquant :

  • si la perte auditive détectée (dans le cas où il y en a une) est minime, légère ou suffisamment grave pour justifier des mesures complémentaires ;
  • si vous devez ou non rencontrer un spécialiste de l’audition en personne pour un examen physique approfondi ;
  • quelle(s) composante(s) de votre audition est (sont) affectée(s).

Si une perte auditive importante est décelée via les tests en ligne, il est nécessaire de vous rendre dans une clinique pour un examen en présentiel. En fonction des résultats obtenus à la clinique, un traitement adapté vous sera proposé.

Les tests auditifs ne font pas mal

Les tests auditifs ne sont pas censés faire mal, que vous passiez un test en ligne ou un test auditif traditionnel dans une clinique. Ces examens ne sont en aucun cas trop invasifs ni douloureux. Il existe des tests plus invasifs qu’un spécialiste peut décider d’effectuer avec votre permission, mais il ne s’agit pas de tests de l’audition.

LA SUITE APRÈS LA PUB

On a généralement recours à ce type de tests pour déterminer les lésions internes de l’oreille d’un patient et non pour tester sa capacité à entendre les sons. Les tests intra-auriculaires invasifs ne sont que rarement nécessaires, et si un spécialiste ORL vous en prescrit un pour une raison quelconque, cela n’interviendra que bien plus tard, après que vous ayez reçu les résultats de votre test auditif.

Dans le cadre d’un examen approfondi, plusieurs tests différents sont à prévoir

Il existe différents types de tests auditifs et ceux qui seront utilisés pour évaluer vos troubles auditifs varieront en fonction de votre âge et des résultats de vos tests initiaux. Les informations qui suivent vous permettront de vous familiariser avec certains tests courants utilisés par les spécialistes pour détecter les troubles auditifs.

  • Test de tonalité pure. Il s'agit d'un test complet des capacités auditives du patient couvrant toute la gamme de fréquences audibles (pour les humains).
  • Test vocal. Identique au précédent, mais à la place des fréquences, le test vocal utilise des lettres et des mots enregistrés avec la voix de personnes de tout âge.
  • Tympanométrie. Un son de faible intensité est émis en direction des tympans et de la conduction osseuse pour déterminer l’état de l’acoustique de l’oreille moyenne (capacité auditive).
  • Test de conduction osseuse. Permet de détecter une perte auditive neurosensorielle et de vérifier l’état de l’oreille interne en lui envoyant des vibrations.
  • Test du diapason (Weber). On place un diapason vibrant à 512 Hz près de différentes parties de l’oreille du patient, qui doit répondre à des questions portant sur l’intensité des vibrations et le moment où elles se produisent.
  • Test du diapason (Rinne). On demande au patient de signaler à voix haute les vibrations qu’il n’entend pas au cours du test décrit ci-dessus.

Enfin, le test des potentiels évoqués auditifs (test PEA) est une version technologiquement améliorée du test de tonalité pure et du test vocal pour lequel on utilise des électrodes afin de vérifier l’activité cérébrale. Ce test est totalement indépendant de la réponse volontaire du patient. Toutefois, en raison de son coût nettement plus élevé, le test auditif PEA n’est pratiqué que dans les cas où la communication avec le patient est jugée problématique.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Phonak

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus