Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

"Lucrèce Borgia" de Victor Hugo au Théâtre 14 (Paris)

Lucrece Borgia theatre 14 2

Mise en scène : Henri Lazarini et Frédérique Lazarini

Musique : John Miller
Lumières : Cyril Hamès
Eléments scéniques : Pierre Gilles
Avec : Emmanuel DECHARTRE (Le Duc Alfonse d’Este), Frédérique LAZARINI (Lucrèce Borgia), Didier LESOUR (Gubetta), Marc-Henri LAMANDE (Rustighello), Louis Ferrand (Ascanio), Hugo Givort (Gennaro), Clément Heroguer (Apostolo), Pierre-Thomas Jourdan (Jeppo), Kelvin Le Doze (Maffio), Adrien Vergnes (Oloferno)

du 19 mai au 1er juillet 2017 au Théâtre 14

Lucrèce Borgia, ce mélodrame flamboyant écrit par Victor Hugo, bien que se situant dans la descendance du théâtre romantique avec toutes ses fureurs et tous ses excès, aborde tout comme John Ford dans sa pièce « Dommage qu’elle soit une putain » le thème de l’inceste.

Victor Hugo bien que traçant un portrait assez terrible, sanguinaire, de Lucrèce Borgia sait redonner à ce personnage hors norme une humanité et même une certaine tendresse lorsque celle-ci tente de soustraire aux griffes de son abominable mari(Le Duc Alfonse d’Este) son propre fils Gennaro, qui tout au long de ce drame ignorera que l’infâme et terrifiante Lucrèce Borgia n’est autre que sa propre mère !La descendance de ce mélodrame de Victor Hugo débordera rapidement le cadre du théâtre puisque Donizetti donnera le 26 décembre 1833 à Milan son opéra Lucrezia Borgia basé sur un livret de Romani s’inspirant du drame de Victor Hugo. Bien entendu le cinéma s’emparera de Lucrèce Borgia dès la période du muet avec en 1922 la réalisation d’un Lucrezia Borgia tourné par le réalisateur allemand Richard Oswald. Mais le grand réalisateur français Abel Gance fera appel à la célèbre actrice Edwige Feuillère pour incarner Lucrèce Borgia dans son film tourné en 1935.Enfin en 1952, Christian-Jaque n’hésitera pas à faire incarner le rôle de Lucrèce Borgia à Martine Carol. Au Théâtre 14 c’était à Henri Lazarini et Frédérique Lazarini de mettre en scène ce terrible mélodrame où les coups de théâtre se succèdent sans interruption et à un rythme effréné. La version choisie par Henri Lazarini et Frédérique Lazarini est en fait une version inédite de la pièce de Victor Hugo et propose ainsi une vision peut-être moins brutale de la destinée humaine, que Victor Hugo en romantique convaincu s’ingénie à recréer dans ce mélodrame âpre et meurtrier.
La mise en scène de Henri Lazarini et Frédérique Lazarini ne s’embarrasse d’aucun décor superflu, tentant plutôt de recréer un déchaînement de passions, dans lequel sont jetés sans ménagement les protagonistes de ce drame. La distribution tient ses promesses et Frédérique Lazarini investit sans faiblir son terrible personnage de Lucrèce Borgia avec une grande conviction. Emmanuel Dechartre incarne avec une fougue certaine le rôle du Duc Alfonse d’Este dont il cerne avec éclat toute la cruauté, alors que Didier Lesour assure avec brio le rôle machiavélique d’un trouble personnage : Gubetta ! Au total un spectacle redonnant une certaine énergie et un certain tonus au sombre drame imaginé par Victor Hugo !

Texte de Michel Jakubowicz 


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Theâtre 14

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework