icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

"L’Avare" de Molière au Théâtre 14 (Paris) jusqu'au 31 décembre

L Avare Theatre 14 2017

Pièce de Molière
Mise en scène : Frédérique Lazarini
Dramaturgie : Henri Lazarini

Avec :
Emmanuel Dechartre : Harpagon
Michel Baladi : Maître Jacques
Guillaume Bienvenu : Valère
Cédric Colas : Cléante
Jean-Jacques Cordival : Dame Claude, le Commissaire, Maître Simon
Charlotte-Durand-Raucher : Elise
Denis Laustriat : Anselme, Brindavoine
Frédérique Lazarini : Frosine
Didier Lesour : La Flèche
Katia Miran : Marianne

jusqu'au 31 décembre 2017
au Théâtre 14 - 20 avenue Marc Sangnier - 75014 Paris
www.theatre14.fr

Molière trace à travers le personnage complexe d’Harpagon le portrait de l’avarice soudainement incarné avec toutes ses angoisses, toutes ses obsessions. Car lorsque comme Harpagon on possède une cassette contenant dix-mille écus, aucune cachette ne peut assurer au propriétaire une quelconque sécurité.

Ainsi Harpagon va tout au long de cette pièce souffrir mille morts, craignant qu’à tout instant sa précieuse cassette lui soit dérobée, ôtant ainsi toute raison de vivre à son possesseur. Car bien que toujours aux aguets, Harpagon ne peut surveiller chacun des domestiques qui peuplent sa maison et qui pour lui sont autant de voleurs potentiels de son inestimable trésor sur lequel il veille jalousement. Alors qu’autour d’Harpagon se nouent des intrigues amoureuses, lui-même bien que déjà âgé envisage de se remarier, jetant au grand dam de son fils, son dévolu sur Marianne. La scène où Harpagon dévoile à son fils horrifié ses projets matrimoniaux atteint des sommets de cruauté, puisque elle fait de lui non seulement un effroyable avare mais encore un bourreau piétinant sans remords les inclinations amoureuses de son propre fils. Mais survient la scène capitale dans laquelle Harpagon semble sombrer dans la folie suite au constat de la disparition de sa cassette. Harpagon frappé de douleur, hagard, délirant, convoquant force police et autres juges, va soudainement révéler un tout autre aspect de sa personnalité lorsqu’on lui fait miroiter une probable restitution de son trésor. Il va en effet se transformer en un père touché par la grâce autorisant les noces respectives de sa fille et de son fils avec les personnes de leur choix. La mise en scène de Frédérique Lazarini (interprétant elle-même Frosine) plutôt dynamique et évitant les temps morts emporte l’adhésion, bénéficiant de la présence décisive d’Emmanuel Dechartre. Celui-ci endossant avec beaucoup d’intuition le rôle d’Harpagon en souligne les travers avaricieux tout autant que l’humanité lorsque d’exceptionnelles circonstances le permettent. Harpagon, superbement joué par Emmanuel Dechartre est aussi parfaitement entouré par tout le reste de la distribution, incarnant à merveille chacun des personnages de cette pièce hautement emblématique du génie de Molière.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Theâtre 14, Molière

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework