icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

"les Inséparables" au Théâtre Hébertot (Paris)

les inseparables

Théâtre Hébertot, 78 bis, Bd des Batignolles, 75017 Paris
LES INSEPARABLES, une pièce de Stephan Archinard et François Prévôt-Leygonie
Mise en scène Ladislas Chollat, avec Didier Bourdon,Valerie Karsenti, Thierry Frémont, Pierre-Yves Bon et Elise Diamant
http://theatrehebertot.com/

Que devient un peintre tel que Gabriel Orsini qui depuis de nombreux lustres a abandonné ses pinceaux malgré le dévouement sans bornes de son galeriste Maxime qui tente par tous les moyens de le persuader de se remettre à l’ouvrage ? Le destin en outre vient de lui réserver quelque chose d’assez extraordinaire : une inconnue (peut-être une admiratrice inconditionnelle de son talent) lui a légué un incroyable atelier d’artiste se constituant d’un superbe duplex se situant entre Montparnasse et Saint-Germain des Prés. Ce cadeau inattendu, presque invraisemblable lui est quasiment tombé dessus la veille de ses soixante ans. Mais malgré ce cadeau, Gabriel Orsini voit de sombres nuées s’accumuler autour de son existence puisqu’il ne supporte plus sa compagne Célia qu’il considère comme trop envahissante, ne le laissant pas respirer par ses attentions exagérées. Pour couronner le tout ses relations sont exécrables avec son fils Abel, né d’un premier mariage qui a mal tourné. Le tournant de la pièce est peut-être provoqué par l’éblouissement que reçoit Gabriel Orsini, flanqué de son fils Abel et de son galeriste lorsqu’il pénètre dans cet atelier mystérieusement offert par le dieu hasard..

.En fait, Gabriel Orsini, dès le franchissement de la porte qui le transporte dans cet atelier va effectuer une sorte de remontée dans le temps en revisitant son passé, Cette plongée  va en fait, lui permettre, après de multiples péripéties, pleines de pièges et de surprises pas toujours positives, de retrouver une sorte de paix intérieure à laquelle il avait depuis longtemps renoncé. Mais cette escapade dans le temps va aussi induire des retrouvailles salutaires avec des liens familiaux rompus et surtout provoquer l’impensable : le retour de l’inspiration perdue, enfouie sous la banalité et la fuite incessante des jours… Que peuvent bien représenter ces deux oiseaux de cristal identiques « inséparables » qui donnent à la pièce son titre et que notre peintre a retrouvé par le plus grand des hasards ? La pièce n’épilogue pas sur le rôle mystérieux, secret, de ces deux objets strictement semblables…

Le metteur en scène de cette pièce, Ladislas Chollat privilégie un style plutôt spectaculaire en faisant appel à un plateau tournant où les personnages apparaissent comme par magie, comme catapultés dans ce décor étrange où se profile, toute proche, l’immense et incongrue silhouette de la Tour Montparnasse. Interprétation de très bon niveau supportée avec aisance par trois comédiens (Didier Bourdon, Valérie Karsenti, Thierry Frémont) très inspirés et  épousant leurs rôles respectifs avec une grande conviction. Un spectacle captivant, revisitant le monde agité et secret de la peinture…

Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Théâtre Hébertot

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework