icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Josiane Balasko dans "La Femme rompue" au Théâtre Hébertot (Paris)

lafemmerompue

Théâtre Hébertot, à partir du 15 février 2018
30 représentations exceptionnelles, du mardi au samedi à 19h
http://theatrehebertot.com/

LA FEMME ROMPUE d’après Monologue extrait de La femme rompue de Simone de Beauvoir
Mise en scène, Hélène Fillières
avec JOSIANE BALASKO

Une femme seule sur un divan se tourne et se retourne, cherchant vainement le sommeil qui la fuit sans relâche, la condamnant d’une certaine façon à remâcher ses déchirements, ses hantises, sa rage, son mal-être. Cette terrible insomnie lui fait d’une certaine manière, remonter le temps, l’exposant ainsi à faire le compte des humiliations subies, des remords à propos de la disparition de sa fille dont elle se croit en partie coupable. Murielle (c’est le nom de cette insomniaque déchirée par ses propres souvenirs) parviendra-t-elle au terme de cette nuit cauchemardesque à faire la paix avec elle-même et à oublier une fois pour toutes ses rages,  ses accès de fureur face à tous ceux qui ont nié sa sensibilité, sa soif d’exister et l’ont acculée à la folie, au désespoir ?

Malgré une mise en scène frisant parfois l’immobilisme due à Hélène Fillières, Josiane Balasko parvient à donner corps au personnage torturé, imprévisible, rugissant, tourmenté et violent de Murielle. Elle réussit ce tour de force grâce à une furie rageuse, incendiaire qu’elle semble avoir capté dans cette œuvre chaotique, presque brutale et hallucinée de Simone de Beauvoir. Elle redonne ainsi une cohésion à ce texte qui, soumis à une sorte  de montage permanent, perd un peu de sa continuité et de son unité. Alors, cette Femme rompue d’après Simone de Beauvoir, est-ce un spectacle uniquement réservé aux seuls inconditionnels de Josiane Balasko ? La réponse est non car se serait mettre en doute le jeu de cette actrice dont à l’évidence les motivations qui l’ont peut-être conduite à endosser ce rôle relèvent d’un penchant certain pour la sincérité et l’authenticité.

Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Théâtre Hébertot

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework