icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Théâtre : Cyrano d'Edmond Rostand au Théâtre de La Tempête

Cyrano

  • Cyrano d’Edmond Rostand
  • Mise en scène : Lazare Herson-Macarel
  • Avec : Julien Campani ou Philippe Canales (Lignière, Comte de Guiche) ; Philippe Canales ou Eric Herson-Macarel (Le Bret) ; Céline Chéenne (La Duègne, Carbon de Castel-Jaloux, Mère Marguerite) ; Eddie Chignara (Cyrano) ; Joseph Fourez (Christian) ; Salomé Gasselin ou Julie Petit (viole de gambe) ; David Guez (Montfleury, Ragueneau) ; Pierre-Louis Jozan (batterie) ; Morgane Nairaud (Roxane) ; René Turquois (Valvert, le Capucin) ; Gaëlle Voukissa (La Distributrice, Lise)
  • Du 15 novembre au 16 décembre 2018
  • Salle Serreau, du mardi au samedi à 20 h ; et dimanche à 16 h (Durée 2 h 35) 
  • La Tempête Cartoucherie
    route du Champ-de-Manœuvre 
    75012 Paris
    www.la-tempete.fr

On pensait la pièce d’Edmond Rostand (Cyrano) à bout de souffle, vaguement démodée. Lazare Herson-Macarel s’entourant d’une troupe d’élite nous prouve tout le contraire…

Dans sa pièce Cyrano, Edmond Rostand oppose deux visions contradictoires du monde, d’une part, il dessine avec Cyrano le portrait d’une personnalité complexe à la fois introvertie mais possédant un double qui lui, prend le contrepied total de ce Cyrano timide, effrayé à la seule idée de déclarer sa flamme à Roxane, dont il est éperdument amoureux et qui bien entendu ignore tout de la passion qu’elle a fait naître chez celui-ci. En effet, ce double de Cyrano introverti, pétrifié de terreur à l’idée d’avouer sa passion pour cause de laideur (il possède un nez démesuré), est d’autre part un terrible bretteur qui ne dédaigne nullement de dégainer en toute occasion, faisant rouler dans la poussière celui qui a eu la sotte idée de le provoquer. Par quel chemin tortueux va-t-il se transformer en mentor de celui qui est en fait son pire ennemi, puisqu’il a le redoutable privilège d’avoir provoqué chez Roxane un sentiment amoureux avéré ? S’ensuivront d’incroyables scènes où Cyrano, qui a juré à Roxane d’assurer la protection de Christian (objet des soupirs de Roxane), va emprunter la voix de celui-ci et ainsi réussir à séduire Roxane, trompée par l’obscurité. Car Christian, bien que vaillant militaire, s’avère bien incapable de séduire par le verbe la belle Roxane et de ce fait est bien obligé de faire appel à une doublure douée dans le maniement du beau langage : Cyrano. Les aléas de la guerre et les hasards du destin (plutôt cruel) mettront forcément fin à ces manipulations du réel jetant bas ces édifices patiemment édifiés par Cyrano… Lazare Herson-Macarel, qui assure la mise en scène et incarne aussi en alternance avec Philippe Canales le rôle de Le Bret, a su réunir une distribution très homogène, rassemblant d’excellents comédiens comme par exemple Morgane Nairaud, parfaite dans le rôle de Roxane. Mais bien sûr, fallait-il encore dénicher l’acteur capable d’incarner le personnage central de la pièce d’Edmond Rostand : Cyrano. Il semble qu’avec Eddie Chignara, Lazare Herson-Macarel ait réalisé le choix idéal, car assurément cet acteur doté d’une virtuosité sans pareille et d’une mémoire infaillible rassemble en un seul homme toutes les qualités requises pour incarner avec justesse la complexité d’un personnage aussi extraordinaire que Cyrano. Mais tout le reste de la distribution ne mérite que des éloges, assurant ainsi à la pièce une cohérence totale.

Grâce à un Cyrano hors pair et une troupe extrêmement motivée, la pièce d’Edmond Rostand retrouve une seconde jeunesse.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Théâtre de la Tempête

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework