icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Exposition : Franz Marc et August Macke au Musée de l’Orangerie

Expo Orangerie Marc Macke

Franz Marc, August Macke : L’aventure du Cavalier bleu
Du 6 mars au 17 juin 2019
Musée de l’Orangerie
Jardin des Tuileries - 75001 Paris
www.musee-orangerie.fr

Franz Marc et August Macke : deux peintres allemands à redécouvrir au Musée de l’Orangerie.

C’est avec Vassili Kandinsky dont il a fait la connaissance en 1911, que Franz Marc ainsi que August Macke imaginent la création d’un almanach du Blau Reiter affichant ouvertement leur attachement aux idées progressistes. C’est donc sous le titre du Cavalier bleu qu’en 1912 sont organisées deux expositions rassemblant les noms de peintres tels que Klee, Derain, Picasso et celui dont l’œuvre singulière relevant de l’art naïf fascine le monde de la peinture : le douanier Rousseau. Si la peinture française en particulier celle de Cézanne influence fortement Franz Marc et August Macke, ils sont également soumis à deux autres influences non négligeables. D’une part à celle de Robert Delaunay, mais également du courant radical et futuriste provenant d’Italie qui va d’une certaine façon les faire s’orienter vers l’abstraction. Les deux commissaires Cécile Debray et Sarah Imatte ont fait le choix de présenter dans cette exposition les différents aspects de chacun des deux artistes tout en soulignant l’attraction subie par eux vis-à vis de la peinture française. Une influence prédominante venue de Cézanne mais également de Gauguin et de van Gogh qui va exercer sur ces deux peintres une influence durable. Une influence, certes importante mais qu’il faut relativiser puisque Franz Marc et August Macke sont aussi portés par un courant puissant natif d’Allemagne : L’Expressionnisme !Une autre dimension est aussi à ajouter au cursus de ces deux peintres : le Cubisme, une dimension parfaitement identifiable dans Les premiers animaux, une gouache sur papier de Franz Marc, datant de 1913.Quant à August Macke son tableau intitulé Cruche blanche avec fleurs et fruits, de 1910 avoue sans hésitation sa référence à Cézanne. Sensible au paysage, August Macke révèle aussi sa proximité avec la nature dans ce qu’elle a de plus secret :Torrent de forêt, peint en 1910.Séduit lui aussi par l’idée de nature , Franz Marc se rapproche pourtant presque d’un certaine forme d’abstraction dans Etude verte , peinte en 1908.En 1913, Franz Marc peint un étrange et très prémonitoire tableau qui semble influencé par le futurisme italien :Les loups (guerre balkanique) peint en 1913 donc à la veille du meurtrier conflit qui déjà se profile dans l’ombre. Quant à August Macke, il semble se diriger avec Colored Forms II datant de 1913, vers une plongée radicale dans l’abstraction. Mais la diversité est aussi l’apanage de cette exposition qui outre la découverte de l’univers pictural de Franz Marc et August Macke permet d’apprécier également la présence d’œuvres de Klee, Robert et Sonia Delaunay, Cézanne, Rousseau. Bref, une exposition qui permettra au public de faire connaissance avec deux peintres allemands talentueux malheureusement fauchés en pleine ascension par le premier et meurtrier conflit de 1914-1918.Une exposition à ne pas manquer, organisée par les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris et la Neue Galerie, New York où elle a été présentée à partir du 4 octobre 2018 au 21 janvier 2019.

Deux peintres allemands à redécouvrir à travers la singularité de leurs œuvres en compagnie de peintres qui leur ont aussi apporté une influence positive.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Musée de l’Orangerie

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework