icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Théâtre : La Double Inconstance de Marivaux au Théâtre 14

Marivaux Double Inconstance Theatre14

  • Marivaux : La Double Inconstance
  • Mise en scène : Philippe Calvario
  • Assistante à la mise en scène : Marlène Da Rocha
  • Avec : Luc-Emmanuel Betton (le Prince), Roger Contebardo/Philippe Calvario (Trivelin), Maud Forget (Sylvia), Guillaume Sentou (Arlequin), Sophie Tellier (Flaminia), Alexiane Torres (Lisette)
  • Théâtre 14
    20, avenue Marc Sangnier
    75014 Paris
  • Du 5 mars au 20 avril 2019
    www.theatre14.fr

Une construction subtile et d’une rare complexité de Marivaux interprétée par une troupe de comédiens motivés.

Un Prince use d’un stratagème amoureux pour séduire une jeune villageoise dont il est tombé follement amoureux. Désireux de mener à bien son projet, ce Prince tisse un réseau complexe, serré, inextricable, constitué d’autant de liens rendant impossible à celle dont il s’est épris, une fuite quelconque vers une problématique liberté enfin retrouvée. Dans Les Liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos bâtissait lui aussi de terribles pièges également destinés à interdire à ses victimes féminines toute velléité de rupture ou de fuite. Dans cette pièce aux multiples directions, Marivaux pose le problème de l’inconstance amoureuse poussée ici dans ses derniers retranchements et qui en finalité ne laissera indemne aucun des protagonistes qui peuplent cette pièce. En effet, chacun des personnages de cette construction théâtrale imaginée par Marivaux joue un double jeu y compris dans le dos de celui ou celle dont il (ou elle) se prétend inconditionnellement amoureux. Cela mène forcément pour chacun des protagonistes à échafauder d’incroyables scénarios mensongers destinés à tromper son (ou sa) partenaire sur ses véritables et secrètes intentions amoureuses. Évidemment, la fin de la pièce verra arriver une conclusion idyllique, qui pourtant n’empêche nullement d’imaginer que derrière ce « Happy End » se profile une tendance menaçante de voir se lézarder les apparences et faire basculer dans l’incertitude ces pseudo- triomphes amoureux. La mise en scène de cette pièce de Marivaux par Philippe Calvario - qui endossait ce soir le rôle de Trivelin - repose essentiellement sur la présence de deux excellents comédiens. Il s’agit de Maud Forget incarnant le rôle de Sylvia, ainsi que Guillaume Sentou incarnant lui, celui d’Arlequin. Leur solidité contribue à maintenir à flot ce vaisseau livré à toutes les tempêtes que constitue cette pièce indéchiffrable et pleine de traîtrises de Marivaux.

Une pièce de Marivaux proposée dans une mise en scène de Philippe Calvario plutôt enlevée donnant un point de vue particulier sur l’art du grand dramaturge français du XVIIIe siècle.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Theâtre 14

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework