PUBLICITÉ

Théâtre : Deux Amis avec comme interprètes Charles Berling et Stanislas Nordey au Théâtre du Rond-Point

Deux Amis

Pascal Rambert écrit et met en scène son propre texte, Deux Amis, avec deux comédiens de choix : Charles Berling et Stanislas Nordey.

L’élément déclencheur de cette tragédie présentée au Théâtre du Rond-Point est un message provenant du téléphone portable de Stanislas. À partir de ce simple appel, une sorte de drame imprévisible va peu à peu se nouer entre Charles et Stanislas. Les deux hommes sont amants et Charles, à la personnalité plutôt ombrageuse, va exiger avec une rage non dissimulée une explication sur l’origine de ce message. Bien entendu, Stanislas va opposer une farouche résistance à la demande outrancière de Charles qu’il juge insupportable.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Mais ce conflit engendré par ce message n’est qu’une simple péripétie dans ce texte foisonnant, obliquant en permanence vers des contrées inattendues. En effet, un des sujets majeurs abordés dans ce texte est le théâtre. En particulier celui d’Antoine Vitez, metteur en scène de quatre pièces de Molière, à savoir : Le Misanthrope, L’Ecole des Femmes, Tartuffe et bien sûr Don Juan. De tous les spectateurs qui ont eu la chance de voir ces quatre pièces de Molière mises en scène par Antoine Vitez, aucun n’a oublié la vision radicale et d’une efficacité inouïe que ce metteur en scène a su injecter dans ces pièces. Mais ce drame qui se déroule sous nos yeux ne saurait se borner à des joutes uniquement axées sur la vision novatrice d’Antoine Vitez face au génial Molière. Car les évocations du passé rattrapent avec une vélocité inquiétante nos deux amants, qui en viennent à évoquer certaines phases de leur passé commun. Comme par exemple le récit du jour où Charles a failli se noyer, secouru in extremis par Stanislas. Ce grave incident qui aurait pu se transformer en drame n’a pas eu lieu grâce à la ténacité de Stanislas, déjouant ainsi tous les traquenards tendus par la mort. Ce drame évité de justesse les unira plus que jamais face à un destin capricieux toujours prêt à frapper dans les circonstances les plus imprévisibles.

Les scènes finales s’assombrissent de plus en plus, donnant à ce drame une teinte blafarde annonçant de manière explicite et cohérente une plongée inéluctable vers ce qui ressemble à l’anéantissement.

Une pièce sans concession menée tambour battant par deux comédiens en état de grâce abordant sans détours un texte complexe, s’orientant souvent assez brutalement vers des horizons théoriquement inaccessibles.

Texte de Michel Jakubowicz 

Plus d’infos

  • Deux Amis
  • Texte et mise en scène : Pascal Rambert
  • Avec : Charles Berling et Stanislas Nordey
  • Lumières : Yves Godin
  • Costumes : Anaïs Romand
  • Collaboration artistique : Pauline Roussille
  • Régie générale : Alessandra Calabi
  • Régie lumière : Thierry Morin
  • Régie plateau : Antoine Giraud
  • Direction de production : Pauline Roussille
  • Administration de production : Juliette Malot
  • Coordination de production : Sabine Aznar
  • Du 23 novembre 2022 au 3 décembre 2022, à 20 h 30
  • Théâtre du Rond-Point, Salle Renaud-Barrault
    www.theatredurondpoint.fr 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Théâtre du Rond-Point, Pascal Rambert, Charles Berling, Stanislas Nordey

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus