PUBLICITÉ

Epson Eco Tank : des imprimantes avec réservoirs d'encre rechargeables... plus durables ?

Epson Ecotank recharge cartouche encre

Eternelle question de coût, de praticité, d’impact environnemental et de durabilité, la consommation d’encre par les imprimantes est un serpent de mer de la bureautique. Epson présente une solution dite plus durable, avec une gamme qui remplace les cartouches par des réservoirs rechargeables et dont les buses s'encrasseraient  moins vite.

L'encre, un précieux et coûteux liquide

Le modèle économique suivi par les fabricants d’imprimantes pour le trés grand public, dont les marges sont bien plus importantes sur les cartouches que sur les appareils vendus, apporte chaque jour son lot de questions et de protestations. Et Epson n’est pas la seule à avoir été vivement critiquée par ses utilisateurs pour avoir placé des puces sur ses cartouches effectuant un décompte des impressions. Une fois que ce décompte atteint un certain seuil, la cartouche, voire l’imprimante, voire même le scanner intégré sur certains modèles, cesse de fonctionner. Et ce sans tenir compte du niveau d’encre réel.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Plusieurs contournements existent à ce problème et sont maintenant largement répandus. On peut par exemple recharger les cartouches soi-même et remettre leur compteur interne à zéro en les branchant à un petit appareil réinitialisateur (resetter). Des forums et sites spécialisés (comme celui-ci en français ou celui-là en anglais), discutent aussi des solutions pour reprogrammer les cartouches ou le driver de l’imprimante. Il est en outre possible d’acheter des cartouches dont le compteur est doté d’une fonction autoreset, ou encore des systèmes qui remplacent les cartouches par des réservoirs de grande capacité. Ces solutions, désapprouvées par les fabricants d’imprimantes dont certains ont crié à la contrefaçon ou à la fraude, comportent cependant toujours une part de risque de disfonctionnement, et peuvent aussi s’avérer assez chronophages.

eco tanks ink encre recharge imprimante

Des buses plus propres et des réservoirs rechargeables pour remplacer les cartouches

Le message semble être parvenu aux oreilles d’Epson, qui avait répondu à ses détracteurs que l’encre qui demeurait dans les cartouches était nécessaire au nettoyage des buses. Ce nettoyage est par ailleurs lui aussi une problématique majeure des imprimantes à jet d’encre, puisqu’une fois les buses bouchées ou encrassées, nombreux sont les utilisateurs qui finissent par jeter leur appareil. Mais le gâchis d’encre non-utilisé qui demeure dans les cartouches une fois déclarées « en fin de vie » par l’imprimante demeure assez conséquent, et ne calme pas la colère de nombreux utilisateurs.

Pour aller plus loin et revaloriser l’achat de l’imprimante par rapport à celui de son encre, Espon a conçu la gamme EcoTank, disponible depuis 2010 dans de nombreux pays notamment en Asie. Cette gamme aurait des buses faciles à nettoyer, et son modèle étendard affiche pouvoir imprimer jusqu’à 11 000 pages sans avoir à recharger l’encre. Les imprimantes, dont les prix vont de 260 € à 650 €, n’utilisent plus de cartouches d’encre mais des réservoirs que l’on remplit grâce à des bouteilles qui coûtent de 10 € à 15 €. On économise donc sur l’encre en achetant moins de cartouche, mais l’investissement initial est plus élevé par rapport à des modèles classiques à jet d’encre qui peuvent s’acheter autour de 80 €.
Il faut par rapport à cela peser la durabilité de l'EcoTank, dont les buses piézoélectriques pourraient allonger considérablement leur durée de vie. Celles-ci ont l'avantage d'imprimer à froid, ce qui selon le constructeur diminuerait les facteurs d'obturation. Un élément moins mis en avant que celui des cartouches rechargeables, mais qui, s'il s'avère fiable, pourrait davantage faire la différence par rapport aux produits de la concurrence.

Une initiative louable, et rentable sur un grand nombre d'impressions

De l’aveu même du fabricant, tous les utilisateurs ne s’y retrouveront pas forcément au niveau des coûts, car il faut avoir un débit d’impression assez important pour que l’opération soit rentable par rapport à une imprimante à cartouches jetables. L’opportunité de ce type de produit serait donc à calculer pour les PME, une utilisation en télétravail ou les familles nombreuses qui impriment souvent.
L’initiative d’Epson semble louable et diminuer à la fois le gaspillage d’encre, les coûts d’impression en grand nombre et la masse de déchets plastiques de cartouches vides. Elle ne résout cependant que partiellement la question de la consommation d’encre par les imprimantes pour particuliers, qui continue d’influer fortement sur le stress de nos sociétés et de faire couler beaucoup…d’encre.

www.epson.fr

LA SUITE APRÈS LA PUB

Epson Eco Tank imprimante encre rechargeable

Acheter en ligne

Epson propose jusqu’au 15 mars un remboursemnet de 50 € sur certains modèles de la gamme EcoTank en remplissant ce formulaire en ligne.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus