PUBLICITÉ
  • Amilcar Chicago
  • Photo

Leica Série 0 N°105 de 1923 : 14,4 millions d’euros pour un appareil photo centenaire un peu rouillé, signé Oskar Barnack

LeicaSerie0num105pluschermondeappareil

En annonçant la vente aux enchères de cet appareil photo ancien, ayant appartenu à l’inventeur de la photographie en 35 mm, Oskar Barnack, c’est comme si Leica s’était déjà attendu à battre de nouveau le record de l’appareil photo le plus cher au monde. C’est chose faite. 

En ces temps de crise, on pourrait croire à une blague. Mais seulement si Leica n’était pas coutumier des faits. En 2022, la fondation Leitz Photographica – du nom du créateur de Leica – organise la quarantième édition de la vente aux enchères de Leica. La marque y vend chaque année, et de plus en plus cher, des appareils photo de collection uniques, en partenariat avec la galerie WestLicht de Vienne. 

LA SUITE APRÈS LA PUB

LeicaSerie0num105pluschermondeappareil3

Flambée folle des prix

Lors de ces ventes, on retrouve régulièrement les appareils photo de la série 0, composée de 25 prototypes fabriqués par Leica dans les années 1920, dont certains fonctionnent encore. Des pièces historiques uniques sont par ailleurs mises en vente, comme ce fut le cas par exemple en 2008 pour un daguerréotype signé de son créateur, Monsieur Jacques Daguerre himself. C’est justement en 2008 que les enchères ont commencé à monter sérieusement et à attirer l’attention des médias. Cette année-là, un appareil de la série 0 avait été vendu aux enchères par Leica à un collectionneur européen pour 320 000 €. Ce même appareil photo a été revendu, deux ans plus tard, au prix de 732 000 euros.

LeicaSerie0num105pluschermondeappareil4

Ce premier record de prix de vente pour un appareil photo a donné lieu à plusieurs analyses que l’on peut résumer comme suit : les collectionneurs asiatiques, et notamment chinois, sont prêts à faire monter les enchères au point de faire sauter les commissaires-priseurs au plafond ; la forte plus-value engendrée par la revente des pièces à moyen terme attire d’autant plus d’acheteurs aux enchères Leica, qui font à leur tour monter les prix. En 2011, la presse parle d’une vente à 1,32 millions d’euros, et en 2012, un appareil de la Série 0 est revendu à 2,16 millions d’euros, puis en 2018, le Leica Série 0 N°122 s’est vendu au prix de 2,34 millions d’euros. Pour l’édition de 2022, Leica avait voulu placer la barre juste un peu au-dessus en annonçant un nouveau record de prix entre deux et trois millions d’euros, avec une mise de départ à 1 million d’euros. Mais les enchères ont atteint des sommets puisque le Leica Série 0 N°105 signé par l’inventeur de la photographie en 35 mm, Oskar Barnack, a été vendu pour 14,4 millions d’euros. 

LeicaElmarOrChariteEnchere

Pour les amateurs, collectionneurs et investisseurs, rappelons que les enchères de Leica, où sont proposées des pièces historiques et uniques de collection, ainsi que des prototypes rares, ont lieu deux fois par an, mi-juin et fin novembre. Environ 5000 produits seraient mis en vente, avec des enchérisseurs venus de plus de cent pays. Le fruit de certaines ventes est destiné à des œuvres de charité, par exemple celle du Leica Elmar M 1 :2.8/50, numéro de série 3739015 avec parties métalliques extérieures recouvertes d’or par galvanoplastie (reproduit ci-dessus). 
Source : leica-camera.com

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Leica

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus