icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Audio-Technica AT-LPW40WN et AT-LPW30TK : quand la championne des platines typées DJ pénètre chez les audiophiles

Audio Technica AT LPW30TK Platine Bois 04

Fabricant de platines vinyles, casques audio et cellules phono de styles très variés, Audio-Technica bénéficie d’une réputation mondiale en matière de tourne-disques façon DJ et de cellules phono – c'est l'un des rares constructeurs à être aussi répandu qu’Ortofon. La présentation des modèles AT-LPW40WN et AT-LPW30TK au CES de Las Vegas 2019 marque un tournant pour la société japonaise. Elle se positionne avec elles sur le secteur des platines audiophiles minimalistes à entraînement par courroie. Un tournant d’autant plus intéressant que les prix et caractéristiques de ses modèles abordables pourraient bien secouer le marché en question…

Des finitions noyer et teck chez Audio-Technica ?

Alors qu’Audio-Technica est bien positionnée sur le marché des platines DJ ou sans fil abordables, au look « tout-plastique », voire « plastoc », on peut être frappé par la sortie de deux modèles aux châssis habillés de bois. La platine vinyle AT-LPW40WN présente un châssis en MDF, recouvert de noyer verni, tandis que sa sœur AT-LPW30TK utilise la même matière mais arbore une finition en teck. Cette dernière, assez reluisante, n'est pas forcément commune dans le secteur des platines abordables à l’approche très audiophile comme l’Elipson Alpha 100 RIAA – mais celle-ci a par ailleurs le grand mérite d’être made in France !

Des cellules pas négligées pour de « l'entrée de gamme »

Autre trait qui distingue les deux platines AT-LPW40WN et AT-LPW30TK : elles sont livrées respectivement avec des cellules phono MM de type VM95E et VM95C, valant respectivement environ 35 € et 50 €. On voit qu’Audio-Technica ne s’est pas contenté de mettre les mêmes cellules bassiques qu'elle vend pour de nombreuses platines audiophiles économiques d’autres marques. Elle a choisi des modèles de cellules supérieurs pour équiper ses propres platines du même niveau de gamme. En plaçant les cellules VM95E et VM95C sur ses platines abordables AT-LPW40WN et AT-LPW30TK, elle leur donne une valeur ajoutée par rapport à d’autres, par exemple la Teac TN-280BT que nous avons testée et qui nous a bien plu. Mais ce modèle se contente d’une cellule de type DJ SkyTec CR2861 d’une valeur d’environ 20 €. Notons que les cellules fournies avec les platines AT-LPW40WN et AT-LPW30TK restent changeables, puisque les bras de lecture sont munis de fixations très courantes de type AT-HS4.

De l’entraînement par courroie pour la conception audiophile, mais pas seulement

L’entraînement par courroie, contrairement à l’entraînement direct, est plutôt adapté à une écoute de salon, plus fine et vulnérable aux vibrations que les platines DJ à entraînement direct. C’est sûr, ça fait très audiophile, et beaucoup de platines abordables proposent ce type de conception. Mais Audio-Technica n’en est pas resté là pour rendre ses tourne-disques AT-LPW40WN et AT-LPW30TK très bien équipés pour leur niveau de gamme. On trouve par exemple un bras de lecture en « I » construit en fibre de carbone sur le modèle AT-LPW40WN. Un attribut que l’on peut trouver chez la concurrence à ce niveau de gamme comme chez Pro-Ject, mais sur des platines qui ne compteront pas forcément autant de caractéristiques audiophiles : par exemple la Debut Carbon. Le tourne-disque AT-LPW30TK utilise pour sa part un bras de lecture en aluminium, ce qui reste relativement qualitatif même si ce n’est pas inédit.

Un préampli phono RIAA intégré, des dispositifs pour éviter les bruits parasites… le tout à un prix raisonnable

Les deux modèles de platines utilisent un plateau tournant en aluminium, qui dans le cas de l’AT-LPW40WN est mis en rotation par un moteur de type DC Servo à régulateur de vitesse. Idem pour le préampli phono RIAA intégré, que l’on trouve d’habitude en option sur des modèles un peu plus coûteux et qui est pourtant présent sur l’AT-LPW40WN et sur l’AT-LPW30TK. Les deux modèles sont fournis avec des tapis en caoutchouc striés et des pieds absorbants pour éviter les vibrations parasites. Enfin, leur alimentation séparée réduit les interférences avec le moteur pouvant être responsables de bruits.

La platine vinyle AT-LPW40WN est proposée au prix de 350 € tandis que la référence AT-LPW40WN est lancée au prix de 300 €. Des tarifs très raisonnables qui devraient leur donner un clair avantage sur le segment des platines accessibles à l’approche audiophile, même si elles y sont fraîchement arrivées.

Source : audiotechnica.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Audio-Technica, CES 2019

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#1 Sniperfox 27-02-2019 10:58
L'avez vous testé? vous en pensez quoi personnellement ?
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework