icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Les Voyages de Gulliver : une version naïve mais charmante (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Les Voyages de Gulliver 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Humble médecin dans une petite ville d'Angleterre, Gulliver rêve de découvrir le vaste monde. Quand, enfin, il peut le faire en embarquant sur un bateau à destination des Indes, une tempête le jette par-dessus bord. Quand il se réveille, c'est dans un étrange royaume, Lilliput, dont les habitants sont si petits qu'il pourrait leur marcher dessus. Petits, mais toujours prêts à en découdre avec leurs voisins de Blefuscu…

• Titre original : The 3 Worlds of Gulliver
• Support testé : Blu-ray
• Genre : aventure, fantaisie
• Année : 1960
• Réalisation : Jack Shier
• Casting : Kerwin Mathews, Jo Morrow, June Thorburn, Lee Patterson, Grégoire Aslan, Basil Sydney, Charles Lloyd Pack, Martin Benson, Mary Ellis
• Durée : 1 h 38 mn 40
• Format vidéo : 16/9 (1,78/1)
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : Les voyages de Gulliver, un film d'animation de Max Fleischer (1939, 1 h 16 mn 22) - un livret de présentation du film de 24 pages par Marc Toullec
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Du roman satirique célèbre « Les voyages de Gulliver » de Jonathan Swift publié en version non censurée en 1735, le cinéma n’a retenu que l’aspect fantastique au détriment de la critique sociale et politique acerbe développée dans le texte : ainsi les changements d’échelle de Lemuel Gulliver ne sont pas qu’une fantaisie mais symboliseraient les aléas financiers de l’auteur après un krach boursier de 1740. Dès 1902 le cinéma s’empare du roman : Méliès l’adapte dans un film muet et colorisé de 4 minutes (Star Film 426-429), puis le cinéma parlant va produire de très nombreuses adaptations dont la plus récente date de 2010 par Rob Letterman avec Jack Black. C’est en 1939 que Dave Fleisher réalise Les Voyages de Gulliver le premier long métrage d’animation (et le second du cinéma américain) consacré aux aventures de Lemuel Gulliver, un petit bijou d’humour et de fantaisie qu’on pourra apprécier en supplément sur le blu-ray. Il faut ensuite attendre 1960 pour que Les Voyages de Gulliver de Jack Shier soient interprétés par des acteurs : tout l’intérêt de cette version produite par Charles H. Schneer réside dans ses effets spéciaux en stop-motion créés par Ray Harryhausen même si ils ne sont pas aussi présents que dans son œuvre précédente Le Septième Voyage de Sinbad (1958) puis dans L’île mystérieuse (1961) le film qui suivit. Le scénario d’Arthur A. Ross a délibérément simplifié le contenu et la portée du roman en se limitant aux mondes de Lilliput et de Brobdingnag et narre les aventures du docteur avec la naïveté d’un conte pour enfants (exit tous l’aspect scatologique du texte !). L’intrigue modifie grandement l’histoire : dans le film Kervin Mathews (qui avait tenu le rôle-titre dans Le Septième Voyage de Sinbad) incarne un idéaliste parti en mer pour faire fortune et non pas ce chirurgien crédule et candide inventé par Swift et il est accompagné d’une fiancée attachante (la jolie June Thorburn) alors qu’il est marié et père de famille dans le roman…. Malgré les divergences avec l’esprit de Swift, en particulier la personnalité du roi Brob (Grégoire Aslan) devenu un méchant burlesque et l’importance accordée à Glumdalclitch (Sherry Alberoni) ainsi qu'aux dangers (en Dynamation) comme l'écureuil et le crocodile, le film conserve néanmoins quelques faits et certaines réparties qui fustigent les inepties des dirigeants, qui pointe l’influence pernicieuse de la religion et qui entérine le constat que l’ambition court à la perte des valeurs. À condition d’accepter les libertés considérables prises avec le roman satyrique de Jonathan Swift, Les Voyages de Gulliver, avec ses transparences et ses animations à la clé, constitue un charmant film d’aventures aux effets spéciaux à l’ancienne qui possède le mérite d’être doté d’une bande originale exceptionnelle de Bernard Herrmann : une raison majeure de revoir ce film. Et surtout ne manquez pas le dessin animé donné en supplément, un vrai régal…

 

Blu ray Les Voyages de Gulliver

Commentaire technique

Image : copie HD, belle copie au grain argentique prononcé, excellente définition excepté sur les transparences et les images en stop-motion où le piqué chute brutalement, curieux format 1,78/1(le blu-ray américain offre deux formats 1,66/1 et 1,78/1) sachant que le film a été tourné en 1,37/1, excellent contraste, image lumineuse et propre, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux teintes nuancées et aux tons saturés

Son : mixage anglais monophonique 2.0 aux dialogues clair, excellente dynamique sur la musique enlevée de Bernard Herrmann, pas de défaut, de distorsion ou de souffle appuyé, belle restitution des niveaux (voix forte du géant), spectre limité dans les aigus ; VF monophonique 2.0 ancienne à la dynamique limitée sur les voix, dialogues plus sourds

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0053882/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework