icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test lecteur Blu-ray UHD Pioneer UDP-LX800 : un lecteur vidéo très haut de gamme doublé d’une platine audiophile

Test lecteur Blu-ray UHD Pioneer UDP-LX800 : un lecteur vidéo très haut de gamme doublé d’une platine audiophile

Pioneer est de retour dans le monde des lecteurs de disques physiques haut de gamme. L'UDP-LX800 est le second modèle, après un premier UDP-LX500 déjà fortement aguicheur. Plus gros, plus lourd, plus ultime, le LX800 devient le lecteur BR UHD le plus cher du marché. Plus cher signifie-t-il meilleur ? Ce n’est pas toujours corrélé. Mais, une fois n’est pas coutume, c’est bien ce que nous pouvons vous confirmer après avoir testé ce Pioneer LX800.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Depuis le lancement du Blu-ray UHD, Pioneer n’avait pas encore sorti de lecteur. Les grandes marques coréennes (LG, Samsung) et japonaises (Sony, Panasonic) de la vidéo trustent le marché. Mis à part le segment haut de gamme représenté jusqu’à il y a quelques mois par le spécialiste Oppo. Oppo s’est désengagé des lecteurs, laissant un boulevard pour de nouvelles références. Panasonic avec le DP-UB9000 et maintenant Pioneer avec les LX500 et LX800 reprennent dignement le flambeau. Grâce à sa section audio hyper qualitative, le LX800 va même plus loin que le dernier haut de gamme Oppo UDP-205.

Une construction irréprochable, un digne descendant des meilleurs lecteurs Pioneer

L'UDP-LX800 change des petits lecteurs classiques. Déjà par le poids, puisqu'il affiche plus de 13 kg sur la balance. C’est plutôt ce que pèse un amplificateur multicanaux home cinéma ! Mais aussi par sa taille avec une profondeur raisonnable mais une hauteur conséquente de 13 cm. Une hauteur importante a toujours été la signature des lecteurs haut de gamme. Elle cache plusieurs choses : une construction rigide avec des pieds anti-vibration, un châssis en tôles épaisses et des composants volumineux.

Dans le cas du Pioneer LX800, l’intérieur est divisé en plusieurs zones afin de supprimer les interférences entre alimentation, lecteur, partie audio/vidéo et partie audio analogique. Dans chaque zone, les composants sont surmontés de cages en métal créant une seconde barrière. Au final, tout cela prend de la place. Et nous n’avons pas évoqué la mécanique de lecture, elle aussi basée sur un tiroir au format conséquent, reposant sur un support en nid-d’abeilles, et englobée dans son boîtier. Tout cela se justifie par la recherche d’une qualité de reproduction sans faille où toutes les sources de problèmes éventuels sont éradiquées.

Du côté des fonctionnalités spécifiques présentées par le LX800, on trouve un circuit PQLS d’anti-jitter fonctionnant a priori via la liaison HDMI avec un amplificateur home cinéma Pioneer. Le lecteur est équipé d’un double DAC Sabre ES9026PRO. Enfin, la carte de conversion audio est conçue en double mono jusqu’aux sorties RCA/XLR. Sa topologie est issue du lecteur audio CD & SACD de référence PD-70AE.

Pioneer UDP LX800 inside

Désactivation du HDMI en utilisation audio stéréo et vice-versa

La face avant bénéficie d’un assez grand écran d’une ligne mais complété par différents pictogrammes s’allumant au gré des sources et formats reconnus. Les touches de lecture et d’ouverture du tiroir sont complétées par une touche dénommée Direct/Transport. Elle permet d’éteindre volontairement les circuits inutilisés lorsque l’on écoute un CD audio (Direct) ou lorsque l’on regarde un film (Transport). Un port USB complète la dotation en façade.

À l’arrière, la connectique n’est pas exubérante. Il y a juste ce qu’il faut. La double sortie HDMI permet de séparer les flux audio et vidéo. Il est possible de récupérer le son sur deux sorties numériques optique et coaxiale, mais aussi en analogique sur des fiches RCA et XLR. Le contrôle est possible en Ethernet et en RS232. Une prise RCA Zero Signal Terminal a pour but de réduire les boucles de masse avec l’amplificateur home cinéma en la reliant à une prise RCA inutilisée. Le rapport signal/bruit serait ainsi augmenté.

Pioneer UDP LX800 connexions

Une interface dépouillée, mais des informations très utiles en cours de lecture

L’interface à l’écran est du genre spartiate : l'UDP-LX800 n'offre aucune fonctionnalité connectée. Une fois affichée, seuls deux menus sont disponibles. Un premier liste les dossiers partagés sur le réseau local afin de lire vos films dématérialisés. Le second donne accès au paramétrage. Il est possible d’activer ou non le HDR, de sélectionner le type de diffuseur utilisé (OLED, LCD, vidéoprojecteur, reference) ou encore de modifier l’espace colorimétrique. Rien que du très classique pour un lecteur haut de gamme.

En cours de lecture, un appui prolongé sur la touche Display affiche sur trois écrans séparés de multiples informations : type de HDR, espace colorimétrique, bitrate, format audio, etc. Il indique également, élément très rare, le niveau de luminosité en nits lié aux besoins du HDR, et donc aux capacités de votre diffuseur. Le rendu HDR est d’ailleurs modulable en cours de lecture via la touche VIDEO.P depuis la télécommande.

La télécommande regorge justement de fonctions. Les touches spécifiques agissant sur les paramètres audio/vidéo sont disponibles en accès direct. Heureusement, elle est rétro-éclairée afin de retrouver facilement ces différentes fonctions importantes sur un lecteur de ce niveau. Voici les touches spécifiques :

  • AUDIO.P - sélection parmi trois filtres numériques (Sharp, Short, Slow), réglage du délai
  • VIDEO.P - réglages de luminosité, contraste, teinte, chroma, netteté, réduction de bruit, ajustement du HDR ; type de diffuseur ; rappel de tous ces réglages dans des mémoires personnelles
  • HDR - active ou désactive le HDR, ce qui induit un écran noir de 2-3 secondes à chaque modification
  • DIRECT - équivalent à la touche Direct/Transport en façade
  • HDMI - aiguillage vers les deux sorties (single/separate/pure audio)

Une image resplendissante côté écran, une reproduction audiophile côté enceintes

Les compétences du LX800 en termes de lecture audio/vidéo sont irréprochables. Tous les disques ont été acceptés et lus sans peine, y compris le fameux Billy Linn et ses 60 Hz. Que ce soit ce film ou tous les autres, le LX800 en a tiré le meilleur, HDR présent ou non. L’image est fluide, détaillée, profonde, contrastée, dynamique. Le HDR10 et le Dolby Vision sont supportés. Une mise à jour à venir, confirmée par Pioneer, devrait ajouter le HDR10+.

En comparaison avec un lecteur BD UHD plus classique et bien moins cher, les différences à l’image sont ténues. Il vous faudra réellement un système de qualité pour ne plus pouvoir vous passer du LX800. Ce dernier propose d’améliorer le rendu HDR/SDR en le dosant finement. Mais l’on sort ici de la volonté initiale du réalisateur, sans savoir si l’on ne réinterprète pas un peu le résultat à son goût. Pourquoi pas ! Sachez que cela est possible, comme avec le Panasonic DP-UB9000 testé récemment.

En multicanal audio, nous avons eu l’impression que les canaux arrière et de plafond étaient légèrement plus précis et poussés qu’à l’habitude, même si logiquement ce ne devrait pas être le cas. Un flux Atmos est un flux Atmos. En revanche, le LX800 nous a fait passer dans un autre monde côté musique. En stéréo, et avec les sorties XLR, le LX800 boxe dans la cour des grands. La restitution est très analytique, avec énormément de finesse sur les voix et les instruments à cordes. Les trois filtres différents agissant sur l’extrême aigu permettent de moduler légèrement le résultat. Le grave est tendu, très bien tenu. L’image sonore est large et profonde. Et cela à partir de CD tout ce qu’il y a de plus classiques. Le LX800 vous fera redécouvrir les vôtres.

Le lecteur est silencieux, ce que l’on ne peut pas forcément dire des lecteurs au châssis un peu « plastique » jusqu’à 700 €, même si leur qualité de restitution ne saurait être remise en cause. Mais nous aurons toujours une préférence pour un lecteur qui sait se faire discret lors des passages silencieux des bandes son. C’est le cas du LX800.

En conclusion

Nous voilà face à l’un des meilleurs lecteurs de Blu-ray UHD, si ce n’est le meilleur sur le marché actuellement. Il excelle en lecture CD avec un rendu que certains pourraient qualifier de froid. Il est surtout respectueux du message originel. Il faudra donc veiller à l’association avec le reste des éléments de la chaîne.

Il sait quasiment tout lire, les DVD, BD, BD UHD, CD, SACD et DVD-A. La qualité d’image est sans reproche, et il vous est toujours possible d’aller plus loin avec les nombreux réglages sur le traitement vidéo. Le Pioneer UDP-LX800 est le lecteur universel par excellence : il sait marier des possibilités vidéo de très haut niveau avec une restitution audiophile dans un seul et même appareil.

Prix public indicatif : 2300 €

Site du fabricant : Pioneer

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS AUDIO/VIDEO ET HOME CINÉMA

Notre avis

Construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Fonctions et équipements : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise (3,5/5)
Qualités vidéo : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Home cinema : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)
Haute-fidélité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)

Caractéristiques techniques

Lecteur Blu-ray UHD audiophile
Construction : panneaux rigides en aluminium, conception interne en trois blocs, lecteur de disque anti vibration
Lecture BD-ROM : UHDBD/3D BD/BD/BD-R (DL)/BD-R LTH/BD-RE (DL)
Lecture DVD-ROM : DVD-Video/DVD-Audio/DVD-R (DL)/DVD-RW/DVD+R (DL)/DVD+RW
Lecture CD Audio : CD-DA/SACD)/CD-ROM/CD-R/CD-RW
Convertisseurs : 8 canaux parallèles SABRE ES9026PRO DAC x 2
Traitement audio video : Direct (sortie audio analogique pure), Transport (sortie audio/vidéo pure), PQLS Jitter-less
Qualité video : HDR10, Dolby Vision, 36-bit Deep Colour/x.v.Colour, préréglages selon le type d’écran
Connectique : sorties HDMI 2x (1x Main Audio/Video, 1x Sub Audio), 1x numérique coaxiale, 1x numérique optique, 2x USB (1x avant, 1x arrière), 1x stéréo RCA, 1x stéréo XLR, 1x Zero Signal Connectivité : Ethernet, RS-232C
Dimensions (L X h x p) : 435 x 131 x 339 mm
Poids : 13,8 kg

Offres Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Pioneer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework