icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Nikon D6 : un reflex plein format professionnel, dernier survivant ultrarapide de l'âge des géants

Nikon D6 ONmag 2

En quelques années, les imposants reflex ont presque été totalement remplacés par les hybrides - d'abord les appareils de milieu de gamme, puis haut de gamme, puis professionnels. À l'instar du Canon EOS 1D X Mark III présenté en octobre, le Nikon D6 risque donc bien d'être l'un des derniers représentants de ce type d'appareils. Plus imposants, plus solides, plus autonomes, mais sans doute plus assez pratiques et plus assez innovants pour survivre sur un marché de la photo déjà en berne, les reflex peuvent toutefois rester intéressants pour bien des utilisateurs. Assez pour conquérir encore les professionnels ?

Une forme conservatrice, quelques changements de fond

Esthétiquement, le Nikon D6 fait montre d'un certain immobilisme. En effet, il est très difficile de distinguer la moindre différence avec le D5, que ce soit du point de vue de la forme générale ou de la disposition des boutons.

Le boîtier tropicalisé reste entièrement en alliage de magnésium agrémenté de joints d'étanchéité. Malgré cette disposition identique des boutons, Nikon annonce une amélioration générale de l'ergonomie passant par un meilleur paramétrage. L'appareil prend en charge la norme réseau (câble) 1000BASE-T permettant un transfert des photos plus rapide de 15% par rapport au D5.

Nikon D6 ONmag 3

L'appareil dispose enfin d'une puce Bluetooth (connexion à une application dédiée sur smartphone), d'une puce GPS, et d'une puce Wi-Fi. Pour cette dernière fonction, la marque conseille toutefois de s'équiper d'un émetteur dédié (optionnel) WT-6, permettant de se connecter au réseau à plus de 200 m d'un routeur, en mode récepteur ou HTTP. Le D6 dispose d'un double emplacement pour carte mémoire, compatible CF express ou XQD (deux versions étant disponibles). Reflex oblige, l'appareil pèse un poids assez conséquent : 1 450 g. Le gros avantage de ce type d'appareil reste l'autonomie, annoncée à 3580 prises de vue. 

 

Image retravaillée, loin d'être une révolution

Le D6 dispose d'un capteur plein format CMOS de seulement 20,8 mégapixels, exactement la même définition que le D5 de la génération précédente. Ce chiffre paraît extrêmement faible en 2020, mais s'explique en partie par la tenue en rafale très élevée de ce type d'appareils professionnels. Rappelons aussi que le Canon 1D X Mark III ne fait pas mieux avec ses 20,1 mégapixels.

Nikon D6 ONmag 4

Le capteur est épaulé par un processeur d'image Expeed 6 de nouvelle génération, lui-même fonctionnant de concert avec un processeur ASIC (Application Specific Integrated Circuit) dédié à la fonction autofocus. Le Nikon D6 utilise ainsi un autofocus à 105 capteurs en croix, avec une densité 1,6 fois supérieure à celle du D5. Les années d'expérience accumulées ont également permis à la marque de placer de nouveaux outils de suivi des sujets : reconnaissance de scène améliorée, reconnaissance et tracking des yeux en AF zone automatique ou en suivi 3D, réglage d'un point de départ de mise au point pour mieux suivre le sujet, sensibilité AF jusqu'à -4,5 IL (ce qui est loin d'être dans les meilleurs cela dit). Ce meilleur suivi AF ainsi que les nouveaux systèmes de traitement d'image permettent au D6 de passer à 14 images par seconde en continu (contre 12 pour le D5), avec une vitesse d'obturation max de 1/8000 s.

Un peu triste, le mode vidéo du D6 permet d'atteindre une définition 4K UHD en 30 images/seconde seulement. En mode 1080p, l'appareil ne dépasse pas les 60 images/seconde. Il ne s'agit clairement pas d'un modèle doué pour cet usage.

La prise de vue passe essentiellement par son large viseur optique (restant la base d'un reflex) à grossissement 0,72x avec éléments OLED incrustés, dont les indicateurs de roulis et de tangage. Cet appareil conserve deux petits écrans monochromes indicatifs, l'un sur le dessus, le second près de la poignée de saisie verticale (pour une utilisation dans ce mode de visée). Enfin, nous retrouvons un écran fixe de 3,2".

Nikon D6 ONmag 1

Le D6 couvre une plage de sensibilité native de 100 à 102 400 ISO, et de 50 à 3,2 millions d'ISO en mode étendu.

Clairement destiné aux professionnels de l'image, le futur Nikon D6 sera disponible dans le courant du printemps pour un tarif de 7 300 euros.

Source : nikon.fr

Offres, meilleur prix et disponibilité pour l'appareil photo reflex Nikon D6


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Nikon

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework