• Accueil

Francesco Cavalli

CD : carnets de voyage d'Italie de Marc-Antoine Charpentier

 Charpentier Messe a 4 choeurs

  • ''Messe à quatre chœurs''
  • Marc-Antoine Charpentier : Messe à 4 chœurs, H 4. Symphonie du Kyrie, extr. de la Messe pour les trépassés, H 2. Domine salvum fac regem, H. 285
  • Maurizio Cazzati : Motet à 8 voix et basse continue ''Salve caput sacrosanctum''
  • Francesco Cavalli : Sonata a 12 en ré mineur. Magnificat
  • Tarquinio Merula : Concertato sanza intonatione, pour basse et deux violons
  • Francesco Beretta : Missa Mirabiles elationes maris
  • Guiseppe Giamberti : Similabo eum viro sapienti
  • Orazio Benevoli : Crucifixus, extr. de la Missa Si Deus pro nobis
  • Ensemble Correspondances, dir. Sébastien Daucé
  • 1 CD Harmonia Mundi : HMM 902640 (Distribution : [PIAS])
  • Durée du CD : 79 min
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Le programme de cet album retrace le voyage que Marc-Antoine Charpentier est censé avoir effectué à la fin des années 1660 pour rejoindre Rome où il séjournera trois ans. Et tente d'illustrer les influences de la musique de la péninsule sur ses propres compositions, dont laMesse à quatre chœurs. Sébastien Daucé et son Ensemble Correspondances prêtent les talents qu'on leur connaît à cette inattendue mais perspicace reconstitution.

CD : divers portraits de Marie

Madonna della Grazia

  • ''Madonna della Grazia''
  • Airs sacrés et profanes de Giovanni Felice Sances, Antonio Brunelli, Giovanni Antonio Rigatti, Isabella Leonarda, Francesco Cavalli, Tarquinio Merula & d'anonymes
  • Pièce instrumentale d’Andrea Falconieri
  • Anna Reinhold (soprano), Guilhem Worms (basse)
  • Ensemble Il Caravaggio, dir. Camille Delaforge
  • 1 CD Klarthe records : K 120 (Distribution : ([PIAS])
  • Durée du CD : 68 min 08 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Pour son premier CD, l'ensemble Il Caravaggio présente un programme célébrant la figure de la femme dans l'Italie du XVIIème siècle, mêlant sources populaires et savantes. Puisé auprès de compositeurs mais aussi de compositrices souvent oubliés. Une fusion du profane et du sacré dans des interprétations très fouillées.