icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss
  • Accueil

Concert : Le pianiste Rafal Blechacz et le Quatuor Meccore à la Philharmonie de Paris

Rafal Blechacz

  • Rafal Blechacz, piano
  • Quatuor Meccore
  • Frédéric Chopin : 4 Mazurkas op.24
  • Concerto pour piano et orchestre No1 en mi mineur op.11, version avec quatuor à cordes
  • Concerto pour piano No2 en fa mineur op.21, version pour quatuor à cordes
  • Polonaise « Héroïque » en la bémol majeur op.53
  • Lundi 17 juin 2019, à 20 h 30
  • Philharmonie de Paris, Grande Salle Pierre Boulez
    www.piano4etoiles.fr
    www.philharmoniedeparis.fr

Un seul compositeur au programme de ce concert : Frédéric Chopin, inventeur génial de la musique romantique dédiée au piano seul.

Dante Avio : une mini carte son pour envoyer le son de votre ordinateur sur le réseau

Faites faire un pic a votre installation avec la carte son Dante

- article sponsorisé - 

Le protocole Dante pour distribuer l’audio sur IP est principalement réservé aux applications professionnelles. Pourtant, un usage domestique serait tout à fait pertinent au vu des avantages offerts par cette solution universelle multimarques. À ce propos, Artsound est le premier fabricant à avoir basé son système audio multiroom résidentiel sur le Dante avec sa gamme Artcore. Pour débuter simplement, il existe une carte son USB Dante à brancher sur n’importe quel ordinateur.

CD : "An émigré to british Isles", le concerto grosso

Concerto Grosso

  • Francesco Scarlatti : Concertos grossos Nos 1, 2, 3, 4 , 8 & 9
  • Francesco Geminiani : Sonate pour violon op. 1 N° 1 (arrangement en forme de concerto grosso de Charles Avison)
  • Arcangelo Corelli : Sonate pour violon op. 5 N° 3 (arrangement en forme de concerto grosso de Francesco Geminiani)
  • (oh!) Orkiestra Historyczna, Martyna Pastuszka, violon et direction
  • 1 CD Muso : mu-030 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 63 min 56 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

Le propos de ce disque est de dresser une sorte de portrait de la vie musicale des Iles britanniques de la première moitié du XVIIIème, qui voyait l'émergence du genre du concerto grosso importé d'Italie. Sa forme achevée comme son extrême concision le plaçaient haut dans le "marché musical" anglais très ouvert à l'innovation en matière de musique instrumentale. Le programme concocté par l'ensemble polonais (oh!) Orkiestra Historyczna en offre un florilège intéressant aussi bien que joué avec maestria.

Opéra : Comment Offenbach s'approprie Barbe-Bleue

OperaBarbeBleue 1


Ier acte, Yann Beuron, Barbe-Bleue ©Stofleth

  • Jacques Offenbach : Barbe-Bleue. Opéra bouffe en trois actes et quatre tableaux. Livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy
  • Yann Beuron (Barbe-Bleue), Héloïse Mas (Boulotte), Carl Ghazarossian (Prince Saphir), Christophe Gay (Popolani), Thibault de Damas (Comte Oscar), Christophe Mortagne (Roi Bobèche), Jennifer Courcier (Fleurette), Aline Martin (Reine Clémentine), Dominique Beneforti (Alvarez), Sharona Applebaum (Heloïse), Marie-Eve Gouin (Éléonore), Alexandra Guerinot (Isaure), Pascale Obrecht (Rosalinde), Sabine Hwang-Chorier (Blanche)
  • Chœurs de l'Opéra de Lyon, Karine Locatelli, cheffe des chœurs
  • Orchestre de l'Opéra de Lyon, dir. Michele Spotti
  • Mise en scène et costumes : Laurent Pelly
  • Adaptation des dialogues : Agathe Mélinand
  • Décors : Chantal Thomas
  • Lumières : Joël Adam
  • Collaboration à la mise en scène : Christian Räth
  • Collaboration aux costumes : Jean-Jacques Delmotte
  • Opéra de Lyon, dimanche 16 juin 2019 à 16 h
  • Et les 21, 22, 24, 25, 29 juin, 1er & 5 juillet 2019 à 20 h 

L'Opéra de Lyon poursuit son exploration des œuvres d'Offenbach. Cette fois avec Barbe-Bleue, un opéra bouffe qui grâce à la plume experte du tandem Meilhac et Halévy, parodie le conte de Perrault en une délirante pochade. Le regard sans complaisance de Laurent Pelly ne manque pas d'en décortiquer les thèmes porteurs comme les plus infimes recoins. Et la distribution s'en amuse fort.

CD : "Si j'ai aimé", mélodies orchestrées du XIXème

Sandrine Piau

  • Camille Saint-Saëns : Extase. Papillons. Aimons-nous. L'Enlèvement
  • Charles Bordes : Promenade matinale
  • Hector Berlioz : Au cimetière. Villanelle (extraits des Nuits d'été)
  • Jules Massenet : Le Poète et le fantôme.
  • Théodore Dubois : Si j'ai parlé...si j'ai aimé. Promenade à l'étang. Sous le saule (extrait des Chansons de Marjolie)
  • Louis Vierne : Beaux papillons blancs (extraits de Trois mélodies op. 11)
  • Alexandre Guilmant : Ce que dit le silence
  • Jean-Paul-Egide Martini : Plaisir d'amour
  • Pièces instrumentales de Gabriel Perné, Massenet, Henri Duparc & Benjamin Godard
  • Sandrine Piau, soprano
  • Le Concert de la Loge, violon et dir. : Julien Chauvin
  • 1 CD Alpha : Alpha 445 (Distribution : Outhere music)
  • Durée du CD : 59 min 25 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

La mélodie française, à partir du milieu du XIXème, s'échappe du salon pour s'épanouir dans la salle de concert et se vêtir de parure orchestrale. Bien des pépites vont éclore sous la plume des musiciens qui puisent à des sources littéraires sûres. Elles sont peu à peu redécouvertes grâce au travail de recherche et d'édition de la Fondation Palazzetto Bru Zane. Sandrine Piau nous en dévoile quelques-unes avec la complicité du Concert de la Loge, dont le jeu sur instruments d'époque leur apporte des saveurs insoupçonnées. Des moments miraculeux.

PMC Fact Signature : des enceintes Hifi High End britanniques, très sérieuses mais qui ne se la pètent pas

Fact Signature

PMC est un constructeur anglais connu et réputé pour ses grosses enceintes de monitoring à destination des studios d'enregistrement. Performances et neutralité sonore sont au cœur de ses préoccupations, loin devant des considérations comme l’esthétique ou encore le prix. PMC réalise également des enceintes Hifi et Home Cinéma à destination des particuliers, sans pour autant revoir fondamentalement ses priorités. Le résultat : des enceintes ultra haut de gamme, techniquement monstrueuses, dont certaines côtoient les 54 k€ comme la PMC Fact Fenestria, ou encore la nouvelle série Fact Signature, plus civilisée… en apparence, puisque les prix ne dépassent pas 20000 € la paire.

CD : "Élégies", musiques orchestrales en écho de la Grande Guerre

Elegies

  • "Elégies"
  • Ernest Bristow Farrar : Heroïc Elegy op. 36
  • Franck Bridge : Lament for String Orchestra
  • Frederick Septimus Kelly : Elegy for String Orchestra
  • Jean Cras : Âmes d'Enfants
  • Jacque de la Presle : Soir de Bataille
  • Orchestre symphonique de Toulon, dir. Pierre Dumoussaud
  • 1 CD Hortus, Collection "Les Musiciens et la Grande Guerre", vol. XXXIV : Hortus 734 (Distribution : Harmonia Mundi UVM/AVM)
  • Durée du CD : 49 min 30 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Ce nouveau volume de la collection "Les Musiciens et la Grande Guerre" focalise sur les œuvres pour orchestre composées durant les années 1915-1918. Elles sont peu nombreuses car les effectifs des formations orchestrales ne permettaient pas leur exécution du fait de la mobilisation des hommes, et à une époque où les femmes n'y participaient pas. Un intéressant florilège.

Questyle QPM : le nec plus ultra du baladeur audiophile chinois, plus cher et plus puissant, mise sur la discrétion

Questyle QPM

Depuis son apparition, la jeune marque chinoise Questyle a investi le domaine des baladeurs « haut de gamme » avec le QP1R, puis avec sa seconde mouture, le QP2R. Elle a ainsi a acquis une solide réputation dans les milieux audiophiles et auprès des amateurs d’écoute au casque, en concevant ses produits comme de vrais appareils HiFi dignes de ce nom. Questyle continue de miser sur l'audio premium et n’a pas peur de monter encore en gamme avec le QPM, son dernier baladeur lossless dont le prix flirte avec les 2000 €.

Concert : Fabien Gabel dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’Auditorium

Fabien Gabel

  • Claude Debussy : Pelléas et Mélisande, suite arrangée par Alain Altinoglu
  • Richard Dubugnon : Eros Athanatos-Eros immortel, fantaisie concertante pour violoncelle, piano et orchestre, opus 69
  • Serge Prokofiev : Sonate pour deux violons en ut majeur, op.56
  • Roméo et Juliette, extraits des suites d’orchestre
  • Jean-Yves Thibaudet (piano), Gautier Capuçon (violoncelle), Amandine Ley (violon), Florent Brannens (violon)
  • Orchestre Philharmonique de Radio France - Fabien Gabel, direction
  • Jeudi 13 juin 2019, à 20 h 
  • Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradio.fr

Fabien Gabel et l’Orchestre Philharmonique de Radio France proposaient au public de l’Auditorium un itinéraire complexe et plein de surprises débutant avec Debussy et Dubugnon et s’achevant avec Prokofiev.

CD : Les deux premiers trios pour piano de Dvořák par le Busch Trio

Busch Trio Dvorak

  • Antonín Dvořák : Trio pour piano, violon et violoncelle op. 21. Trio pour piano, violon et violoncelle op. 26
  • Busch Trio
  • 1 CD Alpha : Alpha 466 (Distribution : Outhere Music)
  • Durée du CD : 66 min 49 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)

Ce CD est le quatrième et ultime volume de l'intégrale de la musique de chambre pour piano et cordes de Dvořák par le Busch Trio. Il présente les trios pour piano, violon et violoncelle op. 21 & 26, les deux premiers de leur auteur. Dans une interprétation qui confirme les appréciations élogieuses suscitées par les autres disques (Quatuors pour piano, Quintettes pour piano).

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework