icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Lenco MD : la platine écolo, personnalisable, DIY, pas chère… tout ça quoi !

  titre lenco MD platine vinyle 3D

Lenco est un nom associé au marché de la HiFi d’occasion pour la tenue de route de ses bonnes vieilles platines, construites en Suisse jusque dans les années 1980. La maque a aujourd’hui été rachetée par un groupe néerlandais et fournit de l’électronique grand public. Mais elle essaie de renouer avec ses origines en proposant des platines vinyles originales et de qualité. Lancée en kit sur Kickstarter, la Lenco MD sort du lot, avec des pièces biodégradables imprimables en 3D et plein de modules pour jouer avec : haut-parleur, panneau solaire, sortie casque…

 Une platine écolo, ça existe ?

Chose rare dans le monde de l’audio, Lenco utilise des matériaux renouvelables pour sa platine MD. Les composants (châssis, pieds, bras de lecture…) du kit MD en impression 3D sont composés de PLA (acide polylactique). Il s’agit d’un thermoplastique biodégradable ou bioplastique. Ce dernier est fabriqué à partir de ressources dites renouvelables comme l’amidon de maïs ou la canne à sucre. Bien qu’il faille toujours des énergies fossiles pour produire ces ressources, la fabrication de PLA génère moins de gaz à effet de serre que celle des plastiques entièrement issus d’hydrocarbures. Aussi, la dégradation du bioplastique dans l’environnement est-elle plus rapide et moins désastreuse que celle des plastiques classiques. Alors, ça existe une platine écolo ? Pour Lenco, on dirait que la réponse est oui.

07 lenco MD platine vinyle 3D

Une platine en impression 3D, plus démocratique ?

Quand on voit la peine que se donnent certains constructeurs audiophiles pour tailler des châssis de platines vinyles dans le granit, dans le marbre ou dans l’ardoise, on se demande à quoi ça sert de faire une platine vinyle en impression 3D. Pour Lenco, il s’agit de rendre le procédé de fabrication plus accessible aux audiophiles, tweakers et DIYers. Les fichiers .stl sont proposés pour pouvoir imprimer une partie de la platine sur une imprimante 3D de type FFF avec un volume d’impression de 200x200x100 mm. Aussi, à l’exception des parties mécaniques et électroniques telles que l’alimentation électrique, le moteur, la cellule phono et l’étage de préamplification, toutes les parties de la platine MD peuvent être imprimées à l’aide d’une imprimante 3D FFF d’un volume d’impression de 330x330x100 mm. Lenco propose également des contrats aux magasins de HiFi ou de disques qui souhaiteraient imprimer la platine vinyle MD pour leurs clients.

03 lenco MD platine vinyle 3D

Une platine modulaire, plus versatile ?

La platine Lenco MD adopte un design léger à trois pieds comme de nombreux modèles audiophiles. Ce qui nous fait un peu bizarre, c’est de voir ce design adopté avec du plastique alors qu’on a plutôt l’habitude de le voir constitué de métaux solides ou de pierres avec un plateau massif en acrylique qui tourne dessus. Mais on s’y fait, car l’avantage de la platine vinyle MD c’est qu’on peut la monter soi-même et la transporter facilement !

Des modules optionnels peuvent se visser sur deux des pieds de la platine – le troisième étant occupé à porter le bras de lecture. Le plus original est tout de même le panneau solaire qui permet de faire tourner la platine vinyle en extérieur. Bien qu’on puisse se demander s’il n’y aura pas quelques pleurages et scintillements à l’écoute lors des éclaircies, il faut admettre que c’est une option très rare, même sur le marché de l’audio nomade. Lenco propose aussi d’ajouter un module Bluetooth pour passer le son du vinyle sur une enceinte nomade, ou même d’intégrer tout simplement un haut-parleur à l’un des pieds de la platine. Il est également possible d’ajouter une sortie casque ou de fabriquer ses propres modules pour les visser sur la platine. Oui, oui je vois déjà quelques audiophiles se dire « et si je fais un module pour ajouter un autre bras de lecture ? ». Plus classiquement, la platine intègre d’office un préampli phono MM qui permet d’utiliser une sortie RCA pour brancher la platine MD sur l’ampli ou les enceintes actives de son choix.

En somme, une platine responsable à l’approche audiophile ?

En ces années de vinyl boom, la Lenco MD n’est ni le premier ni le dernier projet de platine modulaire. On pourrait parler de la platine Kozmophone pour un modèle accessible, ou du tourne-disque Reed Muse 3C pour un modèle ultra haut de gamme. Mais le projet de Lenco montre trois choses pour le moins inédites. D’abord, il est possible de réduire l’impact environnemental de la construction d’appareils audio en utilisant des matériaux biodégradables et en réduisant le transport de marchandises grâce à l’impression 3D. Ensuite, qu’il est possible de réduire le temps de travail nécessaire à la construction d’une platine en le reportant sur le temps de loisir de l’audiophile, qui monte lui-même sa platine. Enfin, que l’on peut donner de la liberté de création à ses clients en leur permettant de créer et d’imprimer leurs propres modules complémentaires. Tout cela en gardant un dessin léger sur des pieds absorbant les vibrations, en utilisant un entraînement à courroie (33T/45T), un bras de lecture en une seule pièce et en permettant de changer la cellule à sa guise. Bref, en gardant une approche audiophile avec des prix très accessibles, soit des paquets coûtant entre 100 € et 200 € selon que l’on imprime l’appareil entièrement soi-même ou que l’on commande l’ensemble du kit de montage.

Plus d’info : kickstarter.com

 

 

 

 


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Lenco

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework