icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test Sony Alpha 6500 : l’appareil photo hybride performant et polyvalent qui brille en vidéo

Sony Alpha 6500 test on mag

Le Sony Alpha 6500 conserve un design et des caractéristiques proches de ceux de son prédécesseur l’Alpha 6300, possédant un capteur APS-C performant en photo comme en vidéo et gagnant la stabilisation sur 5 axes. Cela qui confirme l’avancée en vidéo de Sony par rapport à la série X de Fujifilm.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE
---------

Les appareils photo de Sony sont toujours plus compacts que ceux de la concurrence. Le Sony alpha 6500 ne déroge pas à la règle, puisque ses dimensions et son poids sont inférieurs au Fujifilm X-T2 son concurent direct et qu’il s’offre même le luxe d'être aussi compact que l’Olympus Pen-F qui intégre pourtant un capteur de taille inférieure. La préhension du Sony Alpha 6500 est facilitée par une poignée très prononcée. L’ergonomie de cet hybride est très proche de celle du Sony Alpha 7 II, mais son boitier étant plus compact, il ne possède plus que trois touches programmables. Le viseur électronique d’une définition de 2,36 millions de pixels offre un confort de visé particulièrement agréable. L’écran tactile de 921 000 points permet de verrouiller la mise au point en touchant l’écran. WiFi et NFC sont intégrés à l’appareil photo afin de pouvoir le contrôler à distance ou d’en télécharger les photos.

Une interface qui manque de molettes et des menus toujours trop complexes

La prise en main est pourtant à notre gout moins agréable que sur le XT-2 : malgré la profusion de boutons, presque tous situés sur la partie droite de l’appareil, les réglages sont moins accessibles et il est compliqué de modifier l’exposition ou la sensibilité une fois l’œil dans le viseur. Il manque à notre gout une molette supplémentaire à l’avant du boitier. Les menus hérités du Sony Alpha 99 II ont été améliorés par rapport à ceux du Sony Alpha 6300, mais ils restent relativement complexes et particulièrement fournis pour un appareil photo destiné non pas aux pros mais au grand public averti. On a le sentiment d’avoir entre les mains un appreil entre deux eaux, possédant un viseur électronique, mais toujours pensé pour être principalement utilisé avec l’écran arrière qui a le mérite d’être orientable, mais par lequel il faut passer pour effectuer ses réglages. C’est sans doute le prix à payer pour sa grande polyvalence. 

-------------
A LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'APPAREILS ET ACCESSOIRES PHOTO
-------------

Une qualité d’image au top niveau

Le Sony Alpha 6500 possède un capteur de 24.2 Mpx au format APS-C. La qualité des images est excellente, avec un rendu plus lissé que celui du X-T2 mais d’une qualité très similaire. Si le processeur BIONZ optimise sensiblement les performances de la montée en ISO jusqu’à 51200 ISO ainsi que le nombre de prise de vues en continu, les améliorations par rapport au Sony Alpha 6300 ne sont pas extraordinaires, mais suffisantes pour légèrement dépasser la qualité d’image du Fujifilm X-T2. Les obturateurs mécanique et électronique sont par contre limités au 1/4000 s. C’est un peu décevant, on espérait un passage au 1/8000s comme chez son concurrent. L’autofocus avec ses 425 collimateurs, bien que très réactif est un cran en dessous de celui du X-T2. Seule la cadence des rafales est plus performante puisqu’elle monte à 11 ips (image par seconde). A l’usage le Sony alpha 6500 s’est montré très agréable, avec une exposition très souvent juste même dans des conditions de lumières difficiles. S’il est moins ludique que le XT-2 il se montre plus facile à piloter grâce à son mode intelligent qui prend tous les paramètres en main.

Quelques images réalisées avec le Sony Alpha 6500

Vidéo 4K et stabilisation sur 5 axes

Les capacités vidéo du boitier sont particulièrement impressionnantes, et ne souffrent pas la comparaison avec le Fujifilm X-T2. Si le Sony alpha 6500 filme en 4K sans facteur de recadrage et propose une qualité d’image impressionnante comme son concurrent, la stabilisation mécanique sur 5 axes lui permet de se démarquer sans problème. En vidéo, les vibrations et tremblement sont véritablement absorbés, offrant un plus indéniable. Combinée aux très bonnes performances du mode vidéo 4K, le résultat est de haute volée et permet ainsi au Sony Alpha 6500 de venir rogner sur les terres des professionnels. Le Sony Alpha 6500 possède en outre un mode vidéo slow motion qui permet de filmer en Full HD à 100 fps et de ralentir la vitesse quatre fois.

L’autonomie de 250 vues environ bien que faiblarde en elle-même, est dans la norme des appareils photos hybrides.

Un parc optique un peu léger

Le Sony Alpha 6500 utilise des objectifs APS-C en monture E et accepte les objectifs plein format en monture E avec un facteur de conversion de 1.5. Le parc optique en optiques APS-C n’est pas particulièrement fourni, et peu pourvu d’optiques proposant de très grandes ouvertures. Pour les optiques fixes il faudra faire au mieux avec du f /1.8 et pour les zooms avec du f/4. C’est un peu frustrant, d’autant plus que les optiques sont en général un peu plus volumineuses que chez Fujifilm qui fait également mieux en terme d’ouverture. Les optiques essentielles sont cependant bien présentes et leur qualité permet de bien exploiter la définition du capteur.

Caractéristiques techniques :

  • Appareil photo hybride à objectif interchangeable (monture type E)
  • Capteur : APS-C 24 Mpx
  • Sensibilité : 100-51200 ISO
  • Vidéo : 4K à 30 ips
  • Stabilisation : 5 axes
  • Viseur : electronique 2 Mpx
  • Ecran : tactile de 7,5 cm de 1 Mpx
  • Pods : 450g
  • Prix : 1700 €

Notre avis :

Le Sony Alpha 6500 offre des très bonnes prestations en photo et en vidéo dans un appareil photo numérique assez compact. Particulièrement polyvalent il est difficile de le mettre en défaut et il se révélera à l’aise dans toutes les usages, que ce soit la photo sportive avec un autofocus précis et réactif, ou le portait avec une très belle qualité d’image, ou encore la vidéo, domaine dans lequel il excelle. Ses petits défauts : un parc optique un peu limité et une prise en main encore améliorable. Le Sony Alpha 6500 se destine à l’amateur qui cherche avant tout un appareil photo polyvalent et compact offrant belle qualité d’image que ce soit en photo ou en vidéo.

  • Construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte(4,5/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Qualité d'image : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte(5/5)
  • Réactivité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (5/5)
  • Autonomie : etoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verteetoile grise (3,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)

Offres Amazon :

 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Sony

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework