icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Fujifilm GFX 100 : l'appareil photo moyen format à 11 k€, 100 Mpx, AF hybride, 4K et stabilisation du capteur

Fujifilm gfx100 black

Le Fujifilm GFX 100 est un appareil photo alléchant à plus d’un titre. Il est doté d'un gargantuesque capteur moyen format de 102 Mpx. Mais il également pourvu - et c’est particulièrement inédit dans le monde du moyen format - d’un système de stabilisation mécanique du capteur, d'un autofocus hybride et d'un mode vidéo 4K à 30 i/s. De quoi faire baver pas mal de monde. Quand on apprend en plus que le boîtier est tropicalisé et qu’il pourra sans peine s’affranchir des limites du studio, le photographe amateur commence à rêver à tout ce qu’il pourrait faire avec un tel monstre. Surtout quand on découvre qu’il est annoncé à un prix fleuretant avec les 11 k€, soit un tarif particulièrement agressif pour un moyen format.

Au premier abord, le Fujifilm GFX100 ressemble à un bon gros reflex numérique professionnel, dont il arbore à peu près les dimensions. Particulièrement bien construit, le boîtier en alliage de magnésium ultra-renforcé avec ses 95 joints et protections anti-poussière et humidité pèse tout de même 1,4 kg. De quoi atteindre 2 kg lorsqu’il est monté d’une belle optique. À l’arrière se trouve un écran tactile de 3,2 pouces à double articulation affichant 2,36 millions de points. Une paire d’écrans OLED - l’un sur le capot, l’autre juste sous l’écran, affichent les réglages de l’appareil photo, l’autonomie de la batterie et les images restantes. Un magnifique viseur électronique de 5,76 Mpx surmonte le boîtier. Il couvre 100% du champ visuel.

gfx100 03

Un capteur 4x plus grand que sur un APS-C et deux fois plus défini que le GFX50S

Fujifilm avait déjà passablement révolutionné le petit monde tranquille du moyen format avec son GFX50R, un appareil photo de 50 Mpx positionné à un prix très agressif. La marque japonaise n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et moins d’un an après, elle lance le GFX100, doté comme son nom l’indique d’un capteur 43,8 x 32,9 mm de 102 Mpx. Il s’agit en quelque sorte d’une version surdimensionnée des capteurs utilisés dans les X-T3 et X-T30, les hybrides APS-C de la marque. La taille du capteur est multipliée par 4 comparée à celle d’un capteur APS-C et par 1,7 fois comparée à un capteur plein format. Outre l'augmentation évidente de la résolution de sortie, cela garantit une amélioration plus que significative de la qualité de l'image par rapport aux formats de capteur plus petits, notamment en ce qui concerne la plage dynamique brute ou encore la qualité du flou d’arrière plan. D’autant que le GFX100 utilise très probablement le capteur Sony IMX 461, plus performant en basse lumière que le capteur du GFX50S. La plage de sensibilité native est 100-12 800 ISO et peut être étendue à 50-102 400 ISO. Des exemples de photos réalisées avec le GFX100 sont disponibles ici.

Stabilisation du capteur sur 5 axes et autofocus hybride

L’autre avancée significative du GFX 100 par rapport au GFX 50S est la stabilisation du capteur. En utilisant la technologie développée pour le X-H1, Fujifilm a créé pour le GFX 100 le système IBIS, permettant de gagner jusqu’à 5,5 IL selon Fujifilm. La marque a également mis en place un système de mise au point automatique hybride (détection de phase et détection de contraste) avec 3,76 millions de pixels à détection de phase répartis sur près de 100% du capteur. La société affirme que la vitesse de mise au point est 210% plus rapide que sur le GFX 50R (dont le système est uniquement à détection de contraste uniquement) autofocus hybride par analyse de contraste et par détection de phase. Autant d’arguments en sa faveur pour ne pas le laissé cloitré dans un studio

 

La vidéo 4K, une première sur un moyen format

Le GFX100 ne démérite pas en vidéo. Il peut capturer des vidéos DCI et UHD 4K à des débits allant jusqu'à 400 Mbps, avec au choix l’utilisation des codecs H.265 ou H.264. Il prend en charge le mode de simulation de film Eterna de Fujifilm et peut transmettre une vidéo F-Log 10: 4: 2: 2 à un enregistreur externe.

Une connectique complète

Le GFX100 possède une poignée intégrée pour la prise de vue en portrait pouvant contenir une ou deux batteries NP-T125, pour un maximum de 800 photos par charge. Le boitier possède deux emplacements pour carte SD, ainsi que des ports USB 3.2 (Type-C), une prise micro et casque, une prise télécommande et une sortie HDMI.

Le Fujifilm GFX 100 sera disponible fin juin au prix de 11000 €.

Vidéo de présentation du Fujifilm GFX100

Meilleurs prix du Fujifilm GFX 100 sur le web


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Fujifilm

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework