icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

CD : le violon concertant de Bach sous l'archet souverain d'Isabelle Faust

Bach Concertos violon Isabelle Faust

  • JS. Bach : Concertos pour violon, cordes et basse continue BWV 1041 & 1042. Concerto pour deux violons, cordes et basse continue BWV 1043
  • Concertos pour violon, cordes et basse continue BWV 1052R. Concerto pour violon, cordes et basse continue BWV 1056R. Concerto pour hautbois, violon, cordes et basse continue BWV 1060R
  • Ouverture/Suite N° 2 pour violon et cordes BWV 1067
  • Sonate en trio pour hautbois, violon et basse continue BWV 527. Sonate en trio pour deux violons et basse continue BWV 529
  • Sinfonia de la cantate " Ich liebe den Höchsten von ganzem Gemüte" BWV 174. Sinfonia de la cantate " Ich hatte viel Bekümmernis" BWV 21. Sonate de la cantate "Himmelskönig, sei willkommen" BWV 182. Sinfonia BWV 1045
  • Isabelle Faust, Bernhard Forck, violon
  • Xenia Löffler (hautbois et flûte recorder), Jan Freiheit (violoncelle), Raphael Alpermann (clavecin)
  • Akademie für Alte Musik Berlin, dir. Bernhard Forck
  • 2 CDs Harmonia Mundi : HMM 902335.36 (Distribution : PIAS)
  • Durée des CDs : 67 min 03 s + 75 min 56 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

Poursuivant son exploration au disque des œuvres de JS. Bach confiées au violon, après les Sonates et Partitas et les Sonates pour violon et clavecin, Isabelle Faust se tourne vers les pièces concertantes : les deux concertos et le concerto pour deux violons, mais aussi plusieurs autres connus pour le clavecin dont l'origine est, à n'en pas douter, le violon. Comme il en est d'autres compositions chambristes, réunies sur ces disques. Fruit de patientes recherches, cette anthologie est aussi enrichissante que plaisante eu égard à la haute qualité d'interprétation de la violoniste et de ses partenaires de l'Akademie für Alte Musik Berlin.

  

Concert : Jordi Savall interprète Beethoven à la Philharmonie de Paris

Jordi Savall

  • Ludwig van Beethoven : Symphonie No1
  • Symphonie No2
  • Symphonie No4
  • Le Concert des Nations
  • Académie Beethoven 250
  • Jordi Savall, direction
  • Mardi 4 juin 2019, à 20 h 30
  • Philharmonie de Paris, Grande Salle Pierre Boulez
    www.philharmoniedeparis.fr

Jordi Savall proposait au public de la Grande Salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris une redécouverte de trois des premières symphonies de Beethoven, les Symphonies No1, 2 et 4. Ce premier volet consacré aux Symphonies de Beethoven se prolongera en fait jusqu’aux Printemps et Automne 2020, englobant les Symphonies No3, 5, 6, 7, 8 et 9.

 
 

Concert : une Fantastique d'anthologie par le chef d’orchestre Mariss Jansons et les Viennois du Wiener Philharmoniker

Mariss Jansons


Mariss Jansons ©DR

  • Robert Schumann: Symphonie N° 1 op. 38, "Le Printemps "
  • Hector Berlioz : Symphonie Fantastique, épisodes de la vie d'un artiste en cinq parties op. 14
  • Orchestre Philharmonique de Vienne, dir. Mariss Jansons
  • Théâtre des Champs-Elysées, Paris, mardi 4 juin 2019 à 20 h 

Pour le second concert de leur résidence au Théâtre des Champs-Elysées cette saison, les Wiener Philharmoniker étaient dirigés par Mariss Jansons. Ils sont peu désormais les chefs de la génération senior à avoir les faveurs de cet orchestre mythique qui choisit ceux qui les conduisent. Le chef letton est de ceux-là et la complicité est au rendez-vous. Pour de grands moments de musique que sont la Première symphonie de Schumann et la Fantastique de Berlioz, joli clin d'œil à l'année anniversaire !

  

Concert : le claveciniste Justin Taylor en récital au Théâtre Grévin

Justin Taylor

  • Johann Sebastian Bach : Variations Goldberg
  • Justin Taylor, clavecin
  • Lundi 3 juin 2019, à 20 h 30
  • Théâtre Grévin
    10 boulevard Montmartre
    75009 Paris
    www.philippemaillardproductions.fr

En récital de clavecin au Théâtre Grévin, Justin Taylor proposait au public une œuvre démesurée, débordante d’invention : les Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach.

  

Concert : Une heure espagnole en compagnie d'Anne Queffélec et de Gaspard Dehaene

Anne Queffelec Gaspard Dehaene

  • "Hommage à Ricardo Viñes"
  • Maurice Ravel : Menuet Antique. Miroirs
  • Claude Debussy : ''La Puerta del Vino", extrait des Préludes. "La soirée dans Grenade", extrait des Estampes. "Poissons d'or", extrait des Images
  • Manuel de Falla : Hommage à Debussy
  • Federico Mompou : "El Mariner et Ball del Ciri", extrait des Canciones y Danzas
  • Ricardo Viñes : Menuet spectral. Thrénodie ou Funérailles antiques
  • Erik Satie : "Airs à faire fuir", extrait des Pièces froides
  • Gabriel Fauré : "Le Pas espagnol", extrait de Dolly
  • Francis Poulenc : Sonate pour piano à quatre mains
  • Anne Queffélec, Gaspard Dehaene, piano à deux & quatre mains
  • Grand Salon de l'Hôtel National des Invalides, lundi 3 juin 2019 à 20 h

Dans le cadre du cycle musical "L'Heure espagnole", en écho à l'exposition "Picasso et la guerre", du Musée des Invalides, le présent concert signait un "Hommage à Ricardo Viñes". Ami des écrivains, des peintres, dont Pablo Picasso, et des musiciens, compagnon d'étude de Ravel, ce pianiste virtuose catalan (1875-1943) créa plusieurs pièces de celui-ci comme de Debussy ou de Poulenc. Anne Queffélec et son fils Gaspard Dehaene ont réuni un bouquet de pièces à deux ou quatre mains autour de ces compositeurs, symbole aussi de la consanguinité artistique entre France et Espagne. De généreux moments de musique partagée.

 
 

Concert : Maître Péronilla de Jacques Offenbach, une réjouissante découverte !

Offenbach


Jacques Offenbach photographié par Nadar

  • Jacques Offenbach : Maître Péronilla. Opéra-bouffe en trois actes. Livret de Monsieur X, attribué au compositeur
  • Édition du Palazzetto Bru Zane en collaboration avec les Éditions Mario Bois
  • Véronique Gens (Léona), Tassis Christoyannis (Ripardos), Anaïs Constans (Manoëla), Chantal Santon-Jeffery (Alvarès), Antoinette Dennefeld (Frimouskino), Éric Huchet (Maître Péronilla), François Piolino (Don Guardona), Patrick Kabongo (Vélasquez major), Loïc Félix (Vélasquez junior), Yoann Dubruque (Le Marquis Don Henrique), Matthieu Lécroart (Don Fabrice / Le premier juge), Raphaël Brémard, (Le notaire / Pedrillo), Jérôme Boutillier (Le corregidor / Bridoison / Juanito), Antoine Philippot (Le valet / Le majordome / L'huissier), Philippe-Nicolas Martin (Felipe / Antonio / le deuxième juge), Diana Axentii (Paquita / Marietta / Rosita)
  • Chœur de Radio France, chef des chœurs : Marc Korovitch
  • Orchestre National de France, dir. Markus Poschner
  • Version de concert
  • Coproduction Théâtre des Champs-Elysées, Radio France, Palazzetto Bru Zane
  • Théâtre des Champs-Elysées, Paris, le samedi 1er juin 2019 à 20 h 

Pour l'inauguration de son septième Festival parisien annuel, le Palazzetto Bru Zane affichait une rareté de Jacques Offenbach. Maître Péronilla ou "Les deux Maris de Manoëla" est un opéra-bouffe créé en 1878 comportant tous les ingrédients d'une jolie fantaisie. Il est enfin restitué dans son jus, même si en version de concert, grâce à une interprétation de haut vol. Un réjouissant moment de détente.

  

CD : Philippe Jordan dirige les symphonies Nos 6 & 8 de Beethoven

Philippe Jordan Beethoven Symphonies6et8

  • Ludwig van Beethoven : Symphonie N° 6 op. 68, ''Pastorale". Symphonie N°8 op. 93
  • Wiener Symphoniker, dir. Philippe Jordan
  • 1 CD Wiener Symphoniker : WS016 (Distribution : Sony Music)
  • Durée du CD : 65 min 22 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Pour l'avant-dernier volume de son intégrale des symphonies de Beethoven, Philippe Jordan réunit les Sixième et Huitième, un couplage favorisé naguère par Nikolaus Harnoncourt. Dans des interprétations qui comme pour les précédentes symphonies (Nos 1 & 3, Nos 4 & 5, Nos 2 & 7), montrent une sûre réflexion sur le sens profond des œuvres et une impressionnante maîtrise technique, à la tête de "son" orchestre des Wiener Symphoniker.

  

Concert : la pianiste Elisabeth Leonskaja en récital à la Philharmonie de Paris

Elisabeth Leonskaja

  • Franz Schubert : Sonate No17 en ré majeur D.850, op.53
  • Sonate No20 en la majeur D.959
  • Elisabeth Leonskaja, piano
  • Mercredi 29 mai 2019, à 20 h 30
  • Philharmonie de Paris, Grande salle Pierre Boulez
    www.philharmoniedeparis.fr
    www.piano4etoiles.fr

Elisabeth Leonskaja offre deux grandes Sonates de Schubert au public de la Philharmonie de Paris : la Sonate D.850 et la Sonate D.959.

 
 

Concert : le violoniste Renaud Capuçon et le pianiste Nicholas Angelich interprètent Brahms au Théâtre des Champs-Elysées

Capucon Angelish

  • Brahms : Sonate pour violon et piano No1 en sol majeur op.78
  • Sonate pour violon et piano No2 en la majeur op.100
  • Sonate pour violon et piano No3 en ré mineur op.108
  • Renaud Capuçon, violon
  • Nicholas Angelich, piano
  • Lundi 27 mai 2019, à 20 h
  • Théâtre des Champs-Elysées
    www.theatrechampselysees.fr
    www.piano4etoiles.fr

Les trois Sonates pour violon et Piano de Brahms interprétées par un duo d’exception : Renaud Capuçon et Nicholas Angelich.

  

CD : Un monde singulier, les symphonies Nos 2 & 21 de Weinberg

Weinberg Symphonies

  • Mieczysław Weinberg : Symphonie N° 2 pour orchestre à cordes op. 30. Symphonie N° 21 "Kaddish" op. 152
  • Gidon Kremer (violon), Mirga Gražinytė-Tyla (soprano), Oliver Janes (clarinette), Georgijs Osokins (piano), Iurii Gavryliuk (contrebasse - symphonie N° 21)
  • Kremerata Baltica (s. N° 2), City of Birmingham Symphony Orchestra (s. N° 21), dir. Mirga Gražinytė-Tyla
  • 2 CDs Deutsche Gramophon : 483 6566 (Distribution : Universal Music)
  • Durée des CDs : 34 min 21 s + 54 min 38 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5) 

Le compositeur russe Mieczysław Weinberg (1919-1996) a nul doute pâti de l'ombre faite par ses deux contemporains Prokofiev et Chostakovitch. Il n'en est pas moins représentatif de la musique soviétique du XXème siècle, avec laquelle il a cependant pris ses distances. Ses symphonies représentent une part importante de son immense production. Le présent disque en réunit deux que séparent quelques 45 ans et des éclairages bien différents. Mais qui ont aussi des points communs : une singulière virtuosité orchestrale, un climat de tristesse, celle des horreurs de la guerre et de l'holocauste. Elles sont interprétées par une jeune cheffe d'orchestre lituanienne avec laquelle il faudra compter désormais.

  
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework