icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

CD : Les voix intérieures de Schumann

innere stimmen

  • . ''Innere Stimmen''
  • Robert Schumann : Kreisleriana op.16. Fugue op.72 N°3. Romance op.28 N°2. Humoresque op.20
  • Clara Schumann : Lied ''Geheimes Flüstern hier und dort'' op.23 N°3
  • Margaux Poguet, soprano
  • Jérôme Granjon, piano
  • 1 CD Anima Records : ANM / 190501
  • Durée du CD : 75 min 31 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Jérôme Granjon a conçu le programme de ce CD Schumann sur le thème des voix intérieures, omniprésentes dans son œuvre pianistique. Il l'illustre à partir de deux partitions d'envergure qui touchent à la dimension la plus intime de l'inspiration du musicien, les Kreisleriana et Humoresque, qu'il interroge avec une grande probité.

  

Concert : Schubert et ses deux merveilleux quintettes

Quatuor Staatskapelle de Berlin


Quatuor à cordes de la Staatskapelle de Berlin ©DR

  • Franz Schubert : Quintette à deux violoncelles en ut majeur, op. posth. 163, D 956. Quintette pour piano et cordes en la majeur, ''La Truite'', op.114, D 667
  • Elisabeth Leonskaja (piano), Franz Helmerson (violoncelle), Janne Saksala (contrebasse)
  • Streichquartett der Staatskapelle Berlin : Krzysztof Specjal (violon I), Wolfram Brandl (violon II), Yulia Deyneka (alto), Claudius Popp (violoncelle)
  • Théâtre des Champs-Elysées, vendredi 31 janvier 2020, à 20h 

Ce n'est que trop rarement réalité : entendre en un même concert les deux quintettes de Schubert dont les combinaisons instrumentales si originales comportent en soi une part d'unique. Et savourer les climats envoûtants qu'ils renferment : le tragique du quintette pour deux violoncelles, la bonne humeur de celui de ''La Truite''. Cette soirée au Théâtre des Champs-Elysées l'a permis, grâce à des interprètes hautement inspirés, venus de Berlin et d'ailleurs. Un vrai moment de musique. 

 
 

Concert : Xian Zhang dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France

Zhang Xian

  • Ludwig van Beethoven : Concerto pour piano et orchestre N°4 en sol majeur, op.58
  • John Adams : Second Quartet
  • Ludwig van Beethoven : Symphonie N°7 en la majeur, op.92
  • Javier Perianes (piano), Florent Brannens (violon), Amandine Ley (violon), Elodie Guillot (alto), Marion Gailland (violoncelle)
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Xian Zhang, direction
    Mercredi 29 janvier 2020, à 20 h
    Auditorium de Radio France
    www.maisondelaradio.fr

Ludwig van Beethoven et John Adams au programme de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

  

CD : Leonore, la version originelle de Fidelio

Beethoven Leonore rene Jacobs

  • Ludwig van Beethoven : Leonore. Opéra en trois actes. Livret de Joseph Sonnleithner d'après le livret français de Jean-Nicolas Bouilly, ''Léonore, ou l'Amour conjugal''
  • Dialogues établis par René Jacobs
  • Marlis Petersen (Leonore), Maximilian Schmitt (Florestan), Dimitry Ivashchenko (Rocco), Robin Johannsen (Marzelline), Johannes Weisser (Don Pizzaro), Johannes Chum (Jaquino), Tareq Nazmi (Don Fernando)
  • Zürcher Sing-Akademie, Florian Helgath chef des chœurs
  • Freiburger Barockorchester, dir. : René Jacobs
  • 2 CDs : Harmonia Mundi : HMM 902414.15 (Distribution : PIAS)
  • Durée des CDs : 2 h 20
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5) 

Ce disque constitue un évènement puisqu'il présente la version originelle de Fidelio. L'unique opéra du maître de Bonn a en effet connu une genèse chaotique puisqu'il faut compter avec trois versions successives entre 1805 et 1814. La première, sous le titre de Leonore est, pour René Jacobs, « la plus moderne ». Celui qui est la cheville ouvrière de cette réalisation en offre une exécution on ne peut plus engagée, servie par une distribution de classe. À découvrir absolument. 

  

Concerts insolites : Candlelight, musique classique aux chandelles

Candlelight

Schubert, Mozart, Chopin, Vivaldi, Beethoven… Autant de compositeurs dont vous avez peut-être déjà entendu jouer les œuvres en concert. Mais sans doute pas à la lueur des bougies. C’est ce que propose l’originale série de concerts Candlelight.

 
 

Concert : Simon Rattle et le LSO, de Berg à Beethoven

Sir Simon Rattle


Sir Simon Rattle dirige le LSO ©Mark Allen

  • Alban Berg : Sieben frühe Lieder. Passacaglia. Trois Pièces op.6
  • Ludwig van Beethoven : Symphonie N°7 en la majeur op.92
  • Dorothea Röschmann, soprano
  • London Symphony Orchestra, dir. Sir Simon Rattle
  • Philharmonie de Paris, Grande salle Pierre Boulez, dimanche 26 janvier 2020 à 16h30

Dans le cadre du week-end ''Beethoven et la modernité'', le LSO et son chef Simon Rattle interprétaient Berg et Beethoven. Un rapprochement qui pour être audacieux, n'en est pas moins pertinent, car entendre à rebours de chronologie les Lieder de jeunesse et les Pièces pour orchestre op.6 du premier avant la Septième Symphonie du second donne une juste idée du concept de modernité cultivé par l'un comme l'autre des deux compositeurs et éclaire nul doute d'un jour nouveau notre perception de ces œuvres. Surtout dans l'exécution flamboyante qui en est offerte.

  

Opéra : Saül au Châtelet, une richesse foisonnante

Haendel Saul Theatre du Chatelet


Acte I ©Patrick Roger

  • George Friedrich Haendel : Saül. Oratorio en trois actes. Livret de Charles Jennens
  • Christopher Purves (Saül), Christopher Ainslie (David), Benjamin Hulett (Jonathan), Karina Gauvin (Merab), Anna Devin (Michal), Stuart Jackson/Daniel Mullaney (Le Grand Prêtre/Doeg/Abner/un Amalécite), John Graham-Hall (La sorcière d'Endor)
  • Chœur ad hoc pour la production, Stéphane Petitjean, chef des chœurs
  • Les Talens Lyriques, dir. Laurence Cummings
  • Mise en scène : Barrie Kosky (reprise par Donna Stirrup)
  • Chorégraphie : Otto Pichler (reprise par Merry Holden)
  • Costumes et décors : Katrin Lea Tag
  • Lumières : Joachim Klein (reprises par David Manion)
  • Assistant à la mise en scène : Andreas Zimmermann
  • Théâtre du Châtelet, Paris, samedi 25 janvier 2020 à 20 h
  • Et les 29 et 31 janvier 2020 à 20 h
    www.chatelet.com 

La prestigieuse production de Saül du Festival de Glyndebourne 2015 atteint les bords de la Seine. L'oratorio de Haendel y connaît une mise en scène d'une rare perspicacité, signée de Barrie Kosky, associant l'absolu pointillisme de la direction d'acteurs au spectaculaire des images émaillant une dramaturgie dont on ne soupçonnait pas l'existence dans cette œuvre. Elle est dirigée par un spécialiste du Saxon, Laurence Cummings, à la tête d'un orchestre français pour qui le compositeur n'a pas de secrets, Les Talens Lyriques. Une distribution de haut vol complète un spectacle mémorable.

  

Concert : Alexandre Pascal au violon, Aurélien Pascal au violoncelle et Denis Pascal au piano, en récital à la Salle Gaveau

Alexandre Pascal Aurelien Pascal Denis Pascal

  • Ludwig van Beethoven : Trio avec piano N°3 en do mineur op.1 N°3
  • Johannes Brahms : Trio pour piano et cordes en si majeur op.8
  • Franz Schubert : Trio pour piano et cordes N°2 op.100
  • Alexandre Pascal (violon), Aurélien Pascal (violoncelle), Denis Pascal (piano)
  • Vendredi 24 janvier 2020, à 20 h 30
  • Salle Gaveau
    45 rue la Boétie
    75008 Paris
    www.philippemaillardproductions.fr
    www.sallegaveau.com

Beethoven, Brahms et Schubert réunis dans ce concert donné Salle Gaveau.

 
 

Concert : le violoncelliste Nicolas Alstaedt à la tête de l’Orchestre de chambre de Paris

Nicolas Alstaedt

  • Haydn : Concerto pour violoncelle N°1 en ut majeur, Hob. VIIb :1
  • Schönberg : Symphonie de chambre N°1 en mi majeur, op.9
  • Beethoven : Symphonie N°8 en fa majeur, op.93
  • Nicolas Alstaedt, violoncelle et direction
  • Orchestre de chambre de Paris
  • Jeudi 23 janvier 2020, à 20 h
  • Théâtre des Champs-Elysées
    www.theatrechampselysees.fr
    www.orchestredechambredeparis.com 

Schönberg, Haydn et Beethoven au programme de l’Orchestre de chambre de Paris.

  

CD : Jean-Philippe Collard joue les Goyescas de Granados

Jean Philippe Collard

  • Enrique Granados : Goyescas, Suite pour piano
  • Jean-Philippe Collard, piano
  • 1 CD La Dolce Volta : LV73 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 53 min 55 s
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5) 

Jean-Philippe Collard ajoute un nouvel opus à une discographie déjà bien fournie, avec les Goyescas de Granados. Un monument de la littérature pianistique espagnole que ces six pièces écrites en 1911 et créées la même année par l'auteur au Palau de la Musica de Barcelone. Dans un domaine où régnait naguère l'incomparable Alicia de Larrocha, Collard livre une version d'une facture aussi rigoureuse que profondément poétique.

  

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework