icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Opéra : Les fiançailles au couvent de Prokofiev selon Dmitri Tcherniakov

Fiancailles au couvent Prokofiev 1


Lauri Vasar, Don Carlos, Goran Jurić, Mendoza, Violeta Urmana, La duègne, Aida Garifullina, Luisa, Bogdan Volkov, Don Antonio ©Ruth & Martin Walz

  • Serge Prokofiev : Les fiançailles au couvent. Opéra lyrico-comique en quatre actes. Livret du compositeur et de Mira Mendelson d'après la comédie ''La Duègne'' de Richard Brinsley Sheridan
  • Stephan Rügamer (Don Jérôme), Andrey Zhilikhovsky (Don Ferdinand), Aida Garifullina (Luisa), Violeta Urmana (La Duègne), Bogdan Volkov (Don Antonio), Anna Goryachova (Clara d'Almanza), Goran Jurić (Mendoza), Lauri Vasar (Don Carlos), Maxim Peter (Modérateur)
  • Staatsopernchor, dir. Martin Wright
  • Staatskapelle Berlin, dir. Daniel Barenboim
  • Mise en scène et décor : Dmitri Tcherniakov
  • Elena Zaytseva, costumes
  • Gleb Filshtinsky, lumières
  • Alexey Poluboyarivov, vidéo désign
  • Dramaturgie : Jana Beckmann, Detlef Giese
  • Staatsoper Unter den Linden, Berlin, Grande salle, samedi 13 avril 2019 à 18 h
  • Et le 22 avril 2019 à 19 h 30

Daniel Barenboim aime l'opéra russe, de Prokofiev en particulier. Il avait naguère donné Le Joueur, faisant déjà équipe avec Dmitri Tcherniakov. Un partenariat par ailleurs fructueux pour des Wagner, dont un Parsifal d'anthologie. Cette fois, ils montent Les fiançailles au couvent que Prokofiev créé en 1940, sur un livret du poète anglais du XVIIIème Sheridan. Curieux spectacle qui, s'il enthousiasme par son volet musical, dérange pour ce qui est de sa conception scénique. Mais à Berlin, comme ailleurs, on aime tarabuster les chefs-d'œuvre.

Concert : Cuarteto Quiroga au Grand salon de l’Hôtel National des Invalides

Quiroga Quartet

  • Joaquin Turina : La Oracion del Torero
  • Dimitri Chostakovitch : Quatuor à cordes No8
  • Rodolfo Halffter : Ochos Tientos
  • Alberto Evaristo Ginastera : Quatuor à cordes No1
  • Cuarteto Quiroga : Aitor Hevia (violon), Cibran Sierra (violon), Josep Puchades (alto), Helena Poggio (violoncelle)
  • Hôtel National des Invalides, Grand Salon
  • Lundi 15 avril 2019, 20 h
    http://saisonmusicale.musee-armee.fr
    www.musee-armee.fr

Le Cuarteto Quiroga rendait un vibrant hommage dédié aux compositeurs espagnols forcés à l’exil pour cause de guerre civile.

Concert : Daniel Barenboim ouvre ses Festtage berlinoises avec les Viennois

Daniel Barenboim


Daniel Barenboim dans ''sa'' maison Unter den Linden ©Christian Mang

  • Serge Prokofiev : symphonie N° 1 en ré majeur op. 25, ''classique''
  • Gustav Mahler : Symphonie N°1 en ré majeur
  • Wiener Philharmoniker, dir. Daniel Barenboim
  • Philharmonie Berlin, le 12 avril 2019 à 20 h

Il faut s'appeler Daniel Barenboim pour faire venir à Berlin l'Orchestre Philharmonique de Vienne en ouverture des ''Festtage 2019,'' ce festival de printemps dont il est l'âme depuis des années. Alors que les Berliner Philharmoniker sont occupés au Festival de Pâques de Baden-Baden, l'occasion est donnée d'entendre l'autre grande formation européenne dans la salle mythique de la Philharmonie. Pour un programme réunissant deux œuvres dissemblables, et pourtant écrites dans la même tonalité, les premières symphonies de Mahler et de Prokofiev, celle-ci en écho à la nouvelle production de l'opéra Les fiançailles au couvent, par ailleurs donné à l'Oper Unter den Linden.

CD : Fantaisies pour harmonium et piano du Second Empire

Fantaisies pour harmonium et Piano

  • Alfred Lefébure-Wely : Allegro, andante et finale, op. 61
  • César Franck : Prélude, fugue et variation, op. 18
  • Camille Saint-Saëns : Six Duos op. 8
  • Emmanuel Pélaprat (harmonium Mustel), Jérôme Granjon (piano)
  • 1 CD Hortus : Hortus 155 (Distribution : AVM/UVM-Idol Quintessence)
  • Durée du CD : 62 min 15 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

C'est à une association inédite que nous convie ce CD, qui faisait pourtant fureur au Second Empire : celle du piano et de l'orgue expressif. Ce dernier est un avatar de l'orgue et sa sonorité est proche de celle de l'harmonium. Un instrument de salon puis d'église et de concert. Qui connut ses compositeurs attitrés, comme Franck, Saint-Saëns et surtout Lefébure-Wely.

Concert : Poursuite de l’intégrale de la musique de chambre de Brahms au Théâtre des Champs-Elysées

Brahms Champs Elysees 19avril

  • Brahms : Sonate pour violoncelle et piano No1 en mi mineur op.38
    Edgar Moreau, violoncelle
    Sunwook Kim, piano
  • Quintette à cordes No1 en fa majeur op.88 pour deux violons, deux altos et un violoncelle 
    Guy Braunstein, violon
    Clara-Jumi Kang, violon
    Wilfried Strehle, alto
    Gilad Karni, alto
    Bruno Delepelaire, violoncelle
  • Sextuor à cordes No2 en sol majeur op.36 pour deux violons, deux altos et deux violoncelles
    Guy Braunstein, violon
    Clara-Jumi Kang, violon
    Wilfried Strehle, alto
    Gilad Karni, alto
    Edgar Moreau, violoncelle
    Bruno Delepelaire, violoncelle
  • Samedi 13 avril 2019, 20 h
  • Théâtre des Champs-Elysées
    www.piano4etoiles.fr
    www.theatrechampselysees.fr

Trois œuvres majeures de Brahms consacrées à sa musique de chambre données au Théâtre des Champs-Elysées.

Concert : Myung-Whun Chung dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’Auditorium

Myung Whun Chung Leonidas Kavakos

  • Henri Dutilleux : L’Arbre des songes, concerto pour violon et orchestre
  • Anton Bruckner : Symphonie No6 en la majeur
  • Leonidas Kavakos, violon
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Myung-Whun Chung, direction
  • Auditorium de Radio France
  • vendredi 12 avril 2019, 20 h
    www.maisondelaradio.fr

Henri Dutilleux et Anton Bruckner rassemblés dans ce concert donné par l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Myung-Whun Chung.

Concert : La Passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach à l’Église Saint-Roch

Passion selon Saint jean Eglise saint roch

  • Johann Sebastian Bach : Passion selon Saint Jean BWV 245
  • Vox Luminis
  • Lionel Meunier, chef de chœur
  • Café Zimmermann
  • Pablo Valetti, Konzertmeister
  • Raphael Höhn, ténor, Évangéliste 
  • Mercredi 10 avril 2019, 20 h 30
  • Église Saint-Roch
    296 rue Saint-Honoré
    75001 Paris
    www.philippemaillardproductions.fr

La Passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach proposée par deux ensembles prestigieux : Le Café Zimmermann et Vox Luminis.

CD : Pierre-Laurent Aimard illustre le Catalogue d'Oiseaux de Messiaen

Catalogue doiseaux messiaen

  • Olivier Messiaen : Catalogue d'Oiseaux
  • Pierre-Laurent Aimard, piano
  • 3 CDs Pentatone : PTC 5186 670 (Distribution : Outhere Music)
  • Durée des CDs : 60 min 16 s + 31 min 37 s + 60 min 58 s
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5)

Le Catalogue d'Oiseaux d'Olivier Messiaen, un étonnant moment de naturalisme musical, se situe à part dans le répertoire de piano seul. C'est une somme de pièces exigeantes pour l'interprète, soumis à une écriture extrêmement diversifiée, pour l'auditeur aussi, constamment sollicité dans son écoute. Ce monument a été conçu pour une pianiste aux moyens hors norme, Yvonne Loriod. Il est ici défendu par un de ses fils spirituels, Pierre-Laurent Aimard, familier de cet univers à nul autre pareil. Magistralement.

CD : Petrouchka et Jeu de cartes sous l'œil aiguisé de Valery Gergiev

Stravinski Petrouchka Jeu de Cartes

  • Igor Stravinsky : Petrouchka, Scènes burlesques en quatre tableaux. Jeu de cartes, Ballet en trois donnes
  • Orchestre du Théâtre Mariinsky, dir. Valery Gergiev
  • 1 CD Mariinsky : MAR 0594 (Distribution : PIAS)
  • Durée du CD : 57 min 51 s
  • Note technique : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

C'est une fort originale idée que de réunir sur un même CD Petrouchka et Jeu de cartes, deux ballets de Stravinsky : une façon de mise en abyme mettant en exergue les différences stylistiques existant entre des œuvres que sépare un bon quart de siècle, mais aussi ce qui les rapproche peut-être, un même esprit espiègle et caustique. Ils sont interprétés avec brio et acuité par Valery Gergiev et ses musiciens du Mariinski.

Concert : Jean-Nicolas Diatkine en concert à la Salle Gaveau

Jean Nicolas Diatkine

  • Wolfgang Amadé Mozart : Adagio en si mineur, K. 540. Dix Variations sur un air de l'opéra ''Les Pèlerins de la Mecque'' de Gluck, en sol majeur K. 455
  • Ludwig van Beethoven : sonate N° 23 en fa majeur op.57, ''Appassionata''
  • Frédéric Chopin : 24 Préludes, op. 28. Polonaise op. 53 en la bémol majeur ''héroïque''
  • Jean-Nicolas Diatkine, piano
  • Salle Gaveau, Paris, le 3 avril 2019 à 20 h 30

Pour son récital parisien, Jean-Nicolas Diatkine jouait un programme ''classique'', pour ne pas dire ''grand public'', et copieux, associant Mozart, Beethoven et Chopin. Un choix sans doute mû non par confort, mais pour mettre en abîme quelques correspondances cachées. Que traversent des interprétations généreuses qui vont parfois jusqu'au bout de la pensée musicale, servies par une technique impressionnante.

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework