PUBLICITÉ

Jacques Offenbach

DVD d'opéra : Barbe-Bleue d'Offenbach

BarbeBleue

Voici la captation de la fameuse production lyonnaise de l'opéra bouffe Barbe-Bleue d'Offenbach. Qui par sa qualité de prise de vue, détaille à l'envi la régie millimétrée de Laurent Pelly. Dont on avait souligné le regard sans complaisance lors de la représentation au printemps 2019, mais que cette saisie par images choisies installe dans un univers plus près du clin d’œil amusé que du trait caustique, se révélant sensible et jamais vulgaire. 

CD : un violoncelle à l'opéra

Ophelie Gaillard Cellopera

  • ''Cellopera''
  • Transcriptions pour violoncelle d'airs d'opéra de Mozart (Don Giovanni, Die Zauberflöte), Bellini (I Capuleti e i Montecchi), Rossini (Guillaume Tell), Donizetti (L'elisir d'amore), Verdi (Rigoletto, Un Ballo in maschera, Don Carlos), Puccini (Tosca, Madama Butterfly), Wagner (Tannhäuser), Tchaïkovski (Eugène Onéguine, La Dame de Pique), Offenbach (Les Contes d'Hoffmann, La Périchole)
  • Ophélie Gaillard, violoncelle
  • Morphing Chamber Orchestra, dir. Frédéric Chaslin
  • 1 CD Aparté : AP 248 (Distribution : [PIAS])
  • Durée du CD : 75 min
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5) 

Pour audacieux que ce soit, il n'est sans doute pas si improbable de construire un programme d'airs d'opéra qui voit la partie vocale transposée au violoncelle, conduisant celui-ci à se faire tour à tour soprano, ténor ou baryton. Le violoncelle n'est-il pas l'instrument le plus proche de la voix humaine. Ophélie Gaillard réalise un rêve mûri de longue date, se souvenant aussi des moments bénis où elle a accompagné telle ou telle star de la scène lyrique. De Mozart à Verdi, de Bellini à Tchaïkovski, ou chez Offenbach, ce florilège ne pourra que ravir l'oreille du lyricomane apte à se remémorer quelques morceaux de choix en fredonnant les paroles.

DVD d'Opéra : Orphée aux enfers au Festival de Salzbourg

Offenbach Orphee aux Enfers

  • Jacques Offenbach : Orphée aux enfers. Opéra-bouffon en deux actes et quatre tableaux (version mixte 1858/1874). Livret d'Hector Crémieux & Ludovic Halévy
  • Anne Sofie von Otter (L'Opinion publique), Kathryn Lewek (Eurydice), Joel Prieto (Orphée), Marcel Beekman (Aristée/Pluton), Martin Winkler (Jupiter), Léa Desandre (Vénus), Nadine Weissmann (Cupidon), Frances Pappas (Junon), Rafal Pawnuk (Mars), Vasilia Berzhanskaya (Diane), Peter Renz (Mercure)
  • Max Hopp (John Styx)
  • Vocalconsort Berlin, David Cavelius, chef de chœurs
  • Wiener Philharmoniker, dir. Enrique Mazzola
  • Mise en scène : Barrie Kosky
  • Décors : Rufus Didwiszus
  • Costumes : Victoria Behr
  • Lumières : Franck Evin
  • Chorégraphie : Otto Pichler,
  • Dramaturgie : Susanna Goldberg
  • Production du Salzburger Festspiele 2019, enregistré live à la Haus für Mozart, août 2019
  • Video Director : Michael Beyer
  • 1 DVD Unitel Edition : 803008 (Distribution : Distrart Distribution)
  • Durée du DVD : 140 min
  • Note technique : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)

Voici la captation live de l'iconoclaste production d'Orphée aux enfers donnée au Festival de Salzbourg à l'été 2019. En ces temps de disette, un tel étalage de luxe fait presque figure d'ovni. C'est que la régie de Barrie Kosky voit grand et ose le maximum, mettant dans sa poche un public ravi de pouvoir s'amuser tant. Peut-être aux dépens du pauvre Opéra-Bouffon d'Offenbach, dont le film révèle souvent crûment combien il est malmené jusqu'à l'excès.

Opéra : Les Contes d'Hoffmann selon Mr. Warlikowski

Contes Hoffmann 1


Acte I, Eric Cutler/Hoffmann (au centre) ©Bernd Uhlig 

  • Jacques Offenbach : Les Contes d'Hoffmann. Opéra-fantastique en cinq actes. Livret de Jules Barbier
  • Édition critique de Michael Kaye & Jean-Christophe Keck
  • Eric Cutler (Hoffmann). Patricia Petibon (Olympia/Antonia/Giulietta/Stella). Michèle Losier (Nicklausse/La Muse). Gábor Bretz (Lindorf, Coppélius, Miracle, Dapertutto). Sylvie Brunet-Grupposo (La voix de la tombe). François Piolino (Spalanzani/Nathanaël). Sir Willard White (Luther, Crespel). Loïc Félix (Frantz, Andrès, Cochenille, Pitichinaccio). Yoann Dubruque (Schlémil, Hermann). Alejandro Fonte (Wolfram). Byougjin Lee (Wilhelm)
  • Chœurs de La Monnaie, Martino Faggiani & Alberto Moro, chefs des chœurs
  • Académie des chœurs de La Monnaie, sous la direction de Benoît Giaux
  • Orchestre Symphonique de La Monnaie, dir. Alain Altinoglu
  • Mise en scène : Krysztof Warlikowski
  • Décors & costumes : Małgorzata Szcześniak
  • Éclairages : Felice Ross
  • Vidéo : Denis Guéguin
  • Chorégraphie : Claude Bardouil
  • Dramaturgie : Christian Longchamp
  • Théâtre de La Monnaie, Bruxelles, samedi 14 décembre 2019 à 19 h
  • Et les 19*, 20, 22* (15 h), 27*, 29 (15 h), 31* (18 h) décembre 2019 & 2 janvier 2020 à 19 h (*distribution alternative pour les rôles d'Hoffmann -Enea Scala, et des quatre héroïnes -Nicole Chevalier)

L'ultime volet des festivités de l'année Offenbach, il faut le rechercher à La Monnaie. On y présente une nouvelle production de l'opéra-fantastique, Les Contes d'Hoffmann, où il n'avait plus été donné depuis trente ans. Autant dire un événement. Qui se distingue par une direction d'orchestre de haut vol et une distribution fort habile. Mais aussi par une mise en scène déconcertante signée Krzysztof Warlikowski qui comme à son habitude prend toutes sortes de libertés conduisant à modifier la dramaturgie de l'œuvre. 

Concert : un savoureux concert Offenbach à La Monnaie

Jodie Devos


Jodie Devos ©DR

  • Jacques Offenbach : Airs pour soprano colorature extraits de Vert-Vert, Mesdames de la Halle, Fantasio, Les Contes d'Hoffmann, Orphée aux Enfers, Le Roi Carotte, Un Mari à la porte, Robinson Crusoé
  • Extraits instrumentaux tirés de Orphée aux Enfers, Les Contes d'Hoffmann, La Vie parisienne,
  • Harmonies du soir, op. 68. ''Les Larmes de Jacqueline'', extrait des Harmonies des bois, op. 76
  • Jodie Devos, soprano
  • Ensemble Contraste : Arnaud Thorette (alto et direction artistique), Antoine Pierlot (violoncelle), Jean-Luc Votano (clarinette), Johan Farjot (piano et transcriptions & arrangements)
  • Théâtre de La Monnaie, Bruxelles, vendredi 13 décembre 2019 à 20 h
  • https://www.lamonnaie.be/fr

Dans le cadre de sa saison de récitals 2019-2020, et en parallèle à la nouvelle production des Contes d'Hoffmann, La Monnaie présentait un concert Offenbach marqué au coin de l'originalité. Car faire chanter une poignée d'airs colorature accompagnés par le souffle de seulement quatre instrumentistes relève de la gageure. Pari réussi pourtant, avec panache tant ce quintette a de la faconde à revendre. 

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus